Rencontres industrielles régionales de Maubeuge

Environ 360 rendez-vous d’affaires !

Publié dans l'édition Nord N. 8705 par

Le 19 novembre, l’espace Sculfort de Maubeuge a accueilli une nouvelle édition des Rencontres industrielles régionales organisées par l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre, le pôle d’excellence mécanique Mécanov (dont l’histoire a d’ailleurs commencé en val de Sambre), le Groupe des fédérations industrielles et la CCI Grand-Hainaut. Cette journée comprenait des rendez-vous d’affaires, ateliers et conférence/débat. […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

La vocation principale de ces Rencontres : permettre des rendez-vous d’affaires entre les entreprises de la mécanique.

Le 19 novembre, l’espace Sculfort de Maubeuge a accueilli une nouvelle édition des Rencontres industrielles régionales organisées par l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre, le pôle d’excellence mécanique Mécanov (dont l’histoire a d’ailleurs commencé en val de Sambre), le Groupe des fédérations industrielles et la CCI Grand-Hainaut.

Cette journée comprenait des rendez-vous d’affaires, ateliers et conférence/débat. Son but est surtout de permettre aux entreprises de la mécanique (1 660 environ pour quelque 37 000 emplois) de mieux s’organiser et de mieux répondre aux exigences, en termes de prestations, des grands donneurs d’ordre de la région (ferroviaire, automobile, nucléaire…)… Ces Rencontres se veulent donc très pragmatiques et concernent tous les marchés (fabrication, maintenance, prestations diverses…). Olivier Hutin, président du pôle Mécanov, a précisé que les trois quarts des entreprises dans le giron du Pôle comptaient moins de vingt salariés et représentaient environ 18% des emplois industriels. Il a noté deux domaines porteurs : le démantèlement des centrales nucléaires et la maintenance des éoliennes.

Cette année, il y a eu quelque 250 visiteurs et environ 360 rendez-vous d’affaires.

En toile de fond politique de la journée, les négociations tendues dans l’élaboration du contrat de plan Etat/Région, dont dépendront les capacités d’aide et d’accompagnement de la Région et les stratégies des intercommunalités ayant la compétence économique.

Pierre de Saintignon, vice-président à la Région, chargé du développement économique, estimait que le Nord-Pas-de-Calais bénéficiait actuellement du meilleur climat de France en matière de relations entre les milieux industriels, institutionnels et politiques. Un climat favorable à ses yeux à l’innovation dans les secteurs en pointe ou d’avenir (robotique, cobotique, numérique, nouvelles énergies).