Opération à la rencontre des pépinières d’entreprises

Favoriser l’émergence d’initiatives dans les rangs des étudiants

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9514 par

Le village d’entreprises de Ruitz a accueilli des étudiants de l’Université d’Artois dans le cadre de l’opération A la rencontre des pépinières d’entreprises. Cette dernière propose aux jeunes de rencontrer des dirigeants, tout en promouvant l’esprit d’entreprendre.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Vincent Caulier a présenté toutes les facettes de son activité aux étudiants béthunois.

La plateforme Artois initiative, qui gère 5 centres d’affaires pour le compte d’Artois comm, s’associe depuis 3 ans à l’événement intitulé A la rencontre des pépinières d’entreprises et porté par l’ADITEC (Association pour le Développement de l’Innovation et de la Technologie). Dans ce cadre, des étudiants en Master Conception Méthodes Innovation à la Faculté des sciences appliquées de Béthune ont pu découvrir le 20 novembre dernier le village d’entreprises de Ruitz et ils ont pu échanger avec quelques dirigeants. « On recense au village de Ruitz une vingtaine de sociétés. Ce sont de jeunes entreprises, elles occupent un bureau ou un bâtiment relais. D’autres sont juste domiciliées», souligne Céline Delansay d’Artois initiative. La manifestation du 20 novembre fixait notamment pour objectif de développer le sens de l’initiative et cette visite a servi à désacraliser, en quelque sorte, le parcours du créateur : « On s’attache à montrer que c’est abordable, en essayant de casser les clichés. On leur explique qu’il existe des structures pour les accompagner. Par ce type d’opération, les jeunes se trouvent sur le terrain et  forcément, cette mise en situation change de la théorie », explique-t-on du côté de l’ADITEC. Dans ce contexte, ils ont aussi constaté que des solutions immobilières existaient. Ainsi au sein d’une pépinière, le chef d’entreprise supporte un loyer modéré et bénéficie de services administratifs et moyens techniques partagés.

Des entreprises qui ouvrent leurs portes. A Ruitz, les étudiants de Master ont croisé Vincent Caulier, qui leur a ouvert les portes d’I Plast, son entreprise. Spécialisé dans l’usinage de matières plastiques en plaques, il a présenté son activité et son savoir-faire. Il a répondu à de nombreuses questions sur son parcours personnel, la définition de son projet, l’évolution de son activité. Une seconde rencontre a été planifiée avec Jean-Louis Sabau, créateur de France cockpit, qui conçoit des simulateurs de vols… Une initiative originale qui démontre qu’il n’existe pas de limite en matière d’initiative. Cette après-midi s’est achevée au centre Initia de Bruay-la-Buissière autour d’un jeu de plateau appelé le Kikré, mettant chaque joueur dans la peau d’un porteur d’initiative. Chaque participant a pour mission de concrétiser son projet.  

Ce rendez-vous s’inscrit dans une démarche plus large puisque des campagnes de sensibilisation à la création sont menées toute l’année dans tous les pôles universitaires du Pas-de-Calais par l’ADITEC.  De plus, cette structure travaille à la réalisation d’un centre d’accompagnement renforcé et de créativité.   Elle planche également  sur l’essor d’espaces de coworking à destination des créateurs mais également à la mise en place d’un living lab. Cet outil devrait voir le jour en 2015 sur les secteurs Lens, Arras et Béthune. Il permettra de tester des produits auprès d’un panel d’utilisateurs ou consommateurs et ainsi de vérifier si les débouchés sont réels.