Négociant de produits de la mer à Wimille

Gelfish s’installe en Inde pour produire des crevettes tropicales

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9510 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Ingrid Maquinghen, directrice générale de Gelfish.

Ingrid Maquinghen, directrice générale de Gelfish.

Négociant de produits de la mer installé au chemin de la Cluse à Wimille, au nord de Boulogne-sur-Mer, la SARL Gelfish exploitation vient de créer une usine en Inde du Sud (à Kérala) pour cuire et surgeler des crevettes tropicales, Indo French Shellfish Company, en joint-venture avec un Indien. «Nous voulions tenter un challenge en entreprenant un second métier, expliquent les deux sœurs Ingrid et Dorothée Maquinghen, patronnes de la société fondée par leur père Patrick en 1981. Et mettre un pied dans la production. Cette implantation s’est faite en partenariat avec le producteur indien qui nous ravitaille depuis longtemps en blancs d’encornet. Nous nous sommes partagé les marchés : notre associé commercialise lui-même les crevettes en Inde et en Chine, tandis que nous nous chargerons des marchés européen et nord-américain (dont le Canada) dès que nous aurons obtenu les agréments communautaires.»

Moderne et innovante, l’usine indienne, qui compte quelque 300 salariés, possède une capacité annuelle de 2 100 tonnes de crevettes. Elle inscrit sa démarche de production dans le programme gouvernemental indien Marine Products Export Development Authority (MPEDA) qui assure une garantie totale de qualité et de traçabilité des produits de la filière aquatique destinés à l’exportation. «Notre responsable qualité se rend régulièrement sur place, où nous disposons d’un labo», assure Ingrid Maquinghen, soucieuse de commercialiser des produits respectant un haut standard de qualité.

Développer l’export. La crevette tropicale est déjà l’espèce principale vendue par Gelfish, après les poissons pélagiques des pays nordiques. Provenant de l’élevage ou de la pêche locaux, elle est congelée individuellement ou en blocs. Gelfish travaille essentiellement pour les industriels et les grossistes de la restauration hors foyer (RHF). La société wimilloise importe ou exporte bien d’autres produits que les crevettes : des poissons entiers ou en filets, des crustacés et des mollusques frais ou surgelés, mais également des produits plus élaborés (fishburgers, paupiettes de saumon, chair de homard, filets de merlan pané, soupes…).

Avec ce nouveau challenge, elle souhaite désormais développer son négoce à l’export, déjà bien en place avec la Grande-Bretagne, l’Espagne, le Portugal ou l’Italie, et doubler son chiffre d’affaires (4,5 millions d’euros en 2013, pour seulement quatre salariés) au cours des toutes prochaines années.