Micro-crèches « Graines d’artistes » : une réussite ayant bien germé

Publié dans l'édition Nord N. 8705 par

Mère de quatre enfants, Caroline Six a décidé de se lancer en 2013 dans la création de micro-crèches. Elle est aujourd’hui à la tête de trois établissements (bientôt quatre) au projet pédagogique original et d’une structure comptant neuf salariés.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les micro-crèches "Graines d'artistes" accueillent les enfants dans des locaux colorés, de 7h30 à 19h.

Les micro-crèches "Graines d'artistes" accueillent les enfants dans des locaux colorés, de 7h30 à 19h.

Formée au sein d’une école de commerce, Caroline Six a commencé sa carrière dans le domaine des RH, d’abord dans une PME, puis, durant cinq ans, au sein de La Redoute. Puis, elle a quatre enfants, dont des jumeaux. «C’est pendant cette grossesse que l’idée des micro-crèches m’est venue», explique l’entrepreneuse qui ne trouvait pas de structure collective pour accueillir ses enfants.

Les premiers pas. «L’accompagnement de la BGE a été excellent et m’a beaucoup aidé au début sur certains aspects techniques, le business plan par exemple», raconte Caroline Six. Elle va ainsi créer sa première micro-crèche à Marcq-en-Barœul le 23 septembre 2013. «Parfois, on n’est pas véritablement aidés par les communes et les collectivités locales, sauf à Bondues», révèle l’entrepreneuse qui a ouvert une crèche dans cette commune il y a tout juste un an et prévoit d’en ouvrir une autre en janvier 2015.

Avec la micro-crèche ouverte en octobre dernier à Villeneuve-d’Ascq, Caroline Six a créé au total dix emplois, dont le sien. «Je me suis demandée ce que je voulais pour mes enfants et j’ai pensé à ce projet pédagogique centré sur l’éveil et sur les arts», explique la mère de famille, éclairant ainsi son choix pour le nom de ses structures : « Graines d’artistes ».

Des micro-crèches originales. Les trois structures accueillent des enfants de dix semaines à trois ans, avec dans chaque crèche deux encadrants pour dix enfants maximum. Ces « Graines d’artistes » vont bénéficier d’intervenants en danse et musique, des ateliers stimulants pour les enfants dans le cadre d’un projet pédagogique original.

Pour Caroline Six, le plus des micro-crèches reste que «ce sont des structures à taille humaine, on a une proximité avec les familles et une vraie facilité d’accès». Cette chef d’entreprise envisage d’ouvrir une cinquième crèche mais pas davantage, pour garder cet état d’esprit familial et cette dimension humaine.