Ecole de la 2e chance à Boulogne

Un outil supplémentaire pour l’insertion

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9511 par

Depuis novembre 2012, Boulogne-sur-Mer est l’une des rares villes de la région à posséder une Ecole de la 2e chance. Son but : amener les jeunes de 18 à 25 ans sortis du système scolaire à construire un projet professionnel. A l’initiative de la communauté d’agglomération du Boulonnais, elle a été implantée au Chemin-Vert, un quartier […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Depuis novembre 2012, Boulogne-sur-Mer est l’une des rares villes de la région à posséder une Ecole de la 2e chance. Son but : amener les jeunes de 18 à 25 ans sortis du système scolaire à construire un projet professionnel. A l’initiative de la communauté d’agglomération du Boulonnais, elle a été implantée au Chemin-Vert, un quartier prioritaire au titre de la politique de la ville, dans les locaux de l’ancienne école primaire Deseille de la commune, rénovée et équipée à neuf pour les besoins. Les jeunes, encadrés par six personnes, bénéficient d’une formation de 40 semaines dont la moitié en entreprise dans des secteurs d’activité aussi divers que le commerce, l’industrie, les services ou le BTP, en vue de définir leur projet professionnel. Des chefs d’entreprises locales, associés à tous les stades du parcours, jouent donc pleinement le jeu de cette deuxième chance et parient sur ces jeunes motivés. Au sein même de l’école, des temps sont consacrés à la construction du projet professionnel, à la remise à niveau en mathématiques, français et informatique. Le développement personnel est pris en compte au travers d’ateliers sportifs, culturels, artistiques et de santé. L’e2c, dirigée par Annie Huyghe, vise à ce que 60% de ses stagiaires décrochent un contrat de travail ou intègrent une formation qualifiante à l’issue de leur parcours. Depuis le début de 2014, 70 stagiaires ont été accueillis et 20 nouveaux le seront d’ici fin décembre.