Un jeune couple se lance dans la vente de fruits et légumes du terroir

Deux axes : miser sur la qualité et la consommation des produits locaux

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9522 par

Frédéric Michalak et Mélanie Sauvage se sont lancés dans le commerce de fruits et légumes du terroir, s’approvisionnant dans la ferme familiale. Présent sur les marchés du Bruaysis et Béthunois, le couple est reconnu pour la qualité de ses produits.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Frédéric Michalak et Mélanie Sauvage s’épanouissent pleinement dans leur activité de commerce.

Manger sainement, revenir à des saveurs authentiques et privilégier la consommation en circuits courts sont des préoccupations qui taraudent les consommateurs au quotidien. Conscients de cet enjeu, Mélanie Sauvage et Frédéric Michalak ont constaté qu’il existait un créneau à prendre et une possible initiative à concrétiser. « La mère de ma compagne cultive une exploitation de 35 hectares sur Hinges, dans le Béthunois. Elle produit des fruits et légumes de qualité qu’elle commercialise en vente directe. Elle s’est forgée au fil du temps une solide réputation. Nous avons décidé de créer notre affaire, en nous appuyant sur l’aspect qualitatif. Ainsi, on lui offre de nouveaux débouchés, d’autant que nous avons relevé autour de nous qu’il existait une réelle attente. Tout ce que nous vendons, nous le goûtons, il s’agit d’une réelle garantie pour le public« , explique Frédéric Michalak. C’est dans cet esprit qu’est né le concept Fred & Mel.  Le projet a été engagé avant l’été 2014 et les choses se sont enchaînées en trois petites semaines. Le duo s’est rapproché de la CCI de Béthune, il a effectué quelques investissements et a pu démarrer rapidement l’activité.

Sens du contact. Le jeune couple a choisi d’être présent sur plusieurs marchés artésiens, à Bruay-la-Buissière, Béthune, Avion… « Nous ne voulions pas prendre de risques démesurés et faire exploser nos charges. S’installer sur les marchés semblait être le meilleur compromis. Puis le bouche à oreille s’est mis à fonctionner, nous avons vite fidélisé nos clients et d’autres nous rejoignent. Pommes de terre, choux, carottes…, nous proposons des produits variés et de saison« , précise Frédéric Michalak. Au cours de ces premiers mois d’activité, il a fallu trouver son rythme et s’organiser. Justement le sens de l’organisation reste une qualité que Frédéric Michalak a pu cultiver dans son ancien métier de conducteur d’engin. Les deux jeunes gens apprécient la proximité et le sens relationnel qui caractérise leur profession. En plus des marchés, Mélanie Sauvage et son ami ont choisi de démarcher les restaurateurs. Ces derniers ont testé leurs fruits, légumes et ont été rapidement conquis. Ainsi, ils fournissent plusieurs établissements du Bruaysis. « Nous développons d’autres services comme la livraison gratuite. Cela vaut pour les professionnels, mais également pour les particuliers« , soulignent les deux jeunes créateurs. Ces derniers avouent s’épanouir pleinement dans leur quotidien de chefs d’entreprise et goûtent pleinement ce choix de l’indépendance. Satisfaits des premiers mois d’activité, ils souhaitent poursuivre dans la même voie et conserver une activité à dimension humaine, pensant en priorité à sa pérennisation.