Vœux de la CMA pour l’arrondissement de Dunkerque

Faire encore mieux qu’en 2014

Publié dans l'édition Nord N. 8712 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

© Kzenon - Fotolia.com

L'artisanat, une voie d'avenir.

C’est «sous la bannière de la République française et de ses idéaux démocratiques» que s’est ouverte à Dunkerque la cérémonie des vœux de la Chambre de métiers et de l’artisanat par la voix de Guillaume Balloy, président de la commission territoriale Dunkerque/Hazebrouck. L’occasion pour ce dernier de rappeler que «la mission de la Chambre de métiers et de l’artisanat s’exerce au sein des territoires et en collaboration avec de nombreux partenaires locaux». Et d’insister sur l’importance de ce réseau territorial qui est «une véritable force au service de l’emploi, du développement économique et de l’aménagement du territoire». Réseau qui a œuvré en 2014 pour différentes démarches engagées sur la Flandre-Maritime, à l’instar de la participation aux Etats généraux de l’emploi local lancés par la communauté urbaine de Dunkerque, du soutien apporté au projet ECRIN porté par le Pays des moulins de Flandre et la communauté de communes des Hauts de Flandre, la réalisation avec Pôle emploi d’un «reprise dating» ou encore la participation à l’étude sur la création reprise d’entreprise menée par le cabinet OPUS 3 sur le territoire de la CUD et du Pays des moulins de Flandre. Et qui continuera d’agir en 2015 «pour faire mieux, avec l’appui de tous» a conclu Guillaume Balloy. Ce qu’a confirmé Alain Griset, président de la CMA région Nord-Pas-de-Calais : «Notre objectif pour 2015 est d’améliorer encore ce qu’on fait.» Et de dévoiler quelques projets dunkerquois pour cette nouvelle année, à commencer par la création d’un village d’artisans, la convention avec le Conseil général pour la mise en place de nouveaux outils, ou encore la reprise en gestion du CEFRAL ,«qui deviendra le lieu de référence de la Chambre pour le Dunkerquois dès septembre» s’est réjoui Alain Griset. En ce qui concerne le village d’artisans, le site est localisé et devrait compter parmi les dix « Artéopole » labellisés par la Région cette année. «L’objectif de ce village est de permettre aux artisans de trouver des locaux adaptés à leurs besoins, que ce soit en location ou à l’achat, a détaillé le président de la CMA. Le site dunkerquois pourra accueillir 20 à 30 entreprises qui bénéficieront aussi de services mutualisés.» En marge de ces projets, l’équipe de la CMA travaillera main dans la main avec la CUD, notamment pour remonter la densité artisanale de l’arrondissement dunkerquois, qui, avec ses 90 entreprises pour 10 000 habitants, est la plus basse de la région. «C’est un travail long, de dix ans, mais on a l’expérience afin que que ça marche pour l’avoir vécue dans d’autres secteurs», a conclu positivement Alain Griset.

ENCADRE

2014 et l’antenne dunkerquoise de la CMA en chiffres

256 projets de créations d’entreprise accompagnés

132 repreneurs et cédants accompagnés

96 futurs artisans formés par le biais des stages préparatoires à l’installation

84 artisans accompagnés sur leurs projets de développement

54 artisans et conjoints collaborateurs formés (informatique, gestion, commercial et transmission d’entreprise)

454 entreprises mobilisées sur l’emploi et 250 jeunes accompagnés sur un projet de formation

140 apprenants à l’antenne de l’URMA de Cappelle-la-Grande