Marcq-en-Baroeul

Forum de l’entreprise et de l’emploi : plus de 5 000 visiteurs

Publié dans l'édition Nord N. 8715 par

C’est l’embauche qui a fait venir le plus de monde au rendez-vous des solutions diverses de retour à l’emploi, le 12 février dernier à l’Hippodrome.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Didier Ellart et Bernard Gérard, député-maire de Marcq-en-Barœul, en visite officielle.

Didier Ellart et Bernard Gérard, député-maire de Marcq-en-Barœul, en visite officielle.

 Les organisateurs avaient vu juste. La Ville de Marcq-en-Barœul et ses partenaires économiques ont fait le choix cette année de concentrer les moyens sur le recrutement, pour ce forum positionné depuis 2009 à la fois sur l’embauche, la création d’entreprise et les diverses alternatives à l’emploi. « Environ 77 % des personnes venues étaient plus intéressées par le recrutement« , indique Didier Ellart, adjoint au maire de Marcq-en-Barœul en charge du sport, de la santé et du partenariat avec les entreprises. Si « trouver un emploi » a plus préoccupé que « créer son emploi », c’est lié, d’après les organisateurs, « au contexte économique encore difficile« . « Pour notre secteur d’activité, autant 2014 avait été une bonne année, autant 2015 s’annonce plus compliquée« , confirme Céline Sarrazin de Réso 62-59, un groupement d’employeurs de Boulogne-sur-Mer qui recrute pour ses adhérents que sont les hôtels et les restaurants. L’un des stands ayant accueilli le plus de monde a été celui de Pôle emploi avec plus de 300 visiteurs. Les stands de gros pourvoyeurs d’emploi, tels que les Boulangeries Paul, les institutions bancaires, Lesaffre (fabricant de levure), ont aussi connu de fortes affluences.

Comme le pronostiquaient les organisateurs, ce sont environ 5 500 visiteurs qui sont venus à l’Hippodrome de Marcq-en-Barœul le 12 février dernier. La plupart venaient de la métropole lilloise mais aussi de Belgique. Les catégories sociales généralement les plus frappées par le chômage étaient les plus représentées, notamment les moins de 25 ans et les femmes. Le forum affichait à son ouverture quelque « 160 offres d’emploi concrètes« . Les processus de recrutement étant quelquefois longs, il est encore trop tôt pour connaître le nombre de candidats effectivement recrutés.

Cette 7e édition n’a toutefois pas démenti la vocation de « salon outils » du forum de Marcq-en-Barœul. La Ville estime à 15 % le nombre de visiteurs venus pour la création ou la reprise d’entreprise. Contexte économique difficile ou pas, les traditionnels ateliers d’Audace, structure de formation à la création d’entreprise, ne semblent pas avoir désempli, en particulier dans la matinée. Sur ce front de l’entrepreneuriat, les organisateurs ont fait venir diverses structures, y compris des pépinières d’entreprises. Parmi celles-ci, PdeuxA, une pépinière de Bondues qui héberge encore un visiteur rencontré il y a deux ans sur ce forum.

Une des alternatives à l’emploi vedettes du rendez-vous de Marcq-en-Barœul depuis sa création : la vente directe à domicile. Parmi les acteurs de ce secteur, TeaMoThé (distribution de thé, de produits et accessoires autour du thé) dont Françoise Maux, une des dirigeantes, qui souhaite recruter pour se développer en région, affirme avoir rencontré « des gens intéressés« . Il y avait aussi Victoria France (vente de bijoux) qui envisage de recruter jusqu’à 2 500  vendeurs directs à l’échelle nationale. Un « vrai métier » qui se cumule avec d’autres activités et qui peut être exercé pour des enseignes différentes « à condition qu’elles ne soient pas concurrentes« . En 2016, le forum se tiendra le 11 février, toujours à l’Hippodrome de Marcq-en-Barœul.