L’Ecole a fêté le réaménagement complet de ses locaux du 13 rue de Toul à Lille

HEI : « un bel outil pour accompagner l’excellence »

Publié dans l'édition Nord N. 8712 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

 

 

D.R.

De gauche à droite, Pierre Giorgini, président-recteur de l'Université catholique de Lille, Marc Bodiot, adjoint à la Ville de Lille en charge des relations avec les universités, de la recherche, des collèges et lycées, Marc Roquette, président du conseil d’administration du groupe HEI ISA ISEN, Philippe Cosseron, président du conseil d’administration d’HEI, Jean-François Lecrigny, directeur d’HEI, Daniel Percheron, président du Conseil régional, et Xavier Buffart, architecte.

 

D.R.

Un campus entièrement rénové.

 

« HEI a fait fort pour se doter d’un bel outil conçu pour accompagner l’excellence« , tel était le commentaire de l’industriel et président du conseil d’administration du groupe HEI ISA ISEN,  Marc Roquelle, lors de l’inauguration du site historique rénové d’HEI à Lille. Si, il n’y a pas si longtemps, l’EDHEC quittait Lille pour investir son campus roubaisien, l’école d’ingénieurs généralistes HEI a fait le choix de la proximité du centre-ville de Lille et de rester sur son site historique de la rue de Toul, au cœur du quartier Vauban à Lille. Un site qui avait bien vieilli et ne comptait pas moins de 41 niveaux, que seul un réaménagement complet pouvait insérer au cœur des problématiques d’établissement d’enseignement supérieur du XXIe siècle. C’est aujourd’hui chose faite au terme de trois ans de travaux conduits par  l’architecte Xavier Buffart. Le 16 janvier, cette école, qui accueille plus de 2 200 étudiants et délivrera cette année plus de 400 nouveaux diplômes d’ingénieur, a inauguré cette rénovation du 13 rue de Toul, 11 000 m2 utiles.

Un investissement de 24 M€. Pour redonner un air de jeunesse à ce bâtiment qu’a intégré en 1885 HEI, alors Hautes Etudes industrielles d’ingénieur, devenu en 2033 Hautes Etudes d’ingénieur avec pour signature « Ingénieurs pour le monde », HEI a bénéficié de l’effort financier de son propriétaire, la SCI de l’Université catholique, qui y a investi au total 24 M€ TTC et a été soutenue par le Conseil régional à hauteur de 2,8 M€.

Ce campus rénové a pour point d’orgue une vaste cour intérieure couverte, agora propice aux rencontres et échanges, autour de laquelle s’affichent les moyens au service des métiers, missions et activités de l’école : le rez-de-chaussée est dédié aux services aux étudiants ; les premier et deuxième niveaux regroupent les salles d’enseignement, toutes équipées de tableaux interactifs et huit nouveaux amphis de petite taille ; et le troisième accueille les quatre département de l’école, véritables centres de ressources partagées.

Cet investissement complète ceux réalisés depuis cinq ans pour assurer la qualité de la formation : installation en 2009 des classes préparatoires rue Colbert dans l’espace Irène-Devos, rénovation de la halle technologique sur le site historique, inauguration en 2012 du HEI Campus Centre à Châteauroux dans le domaine de l’apprentissage dédié à la mécatronique et à la robotique. Juillet 2012, HEI s’est associée avec ISA ISEN pour former le groupe HEI ISA ISEN et conduire de nouveaux projets articulés autour de l’innovation et de la transdisciplinarité, à travers notamment un important programme d’intelligence collective concrétisé dans le dispositif ADICODE, Ateliers de l’innovation et du codesign, dont les locaux sur EuraTechnologies seront inaugurés le 31 mars. Ce projet collectif, qui permet au groupe d’être à la pointe des évolutions en matière de formation des étudiants et de développement des relations enseignement supérieur/entreprises, est complété par d’autres comme ceux relatifs à la thématique EHE (« Energie Habitat Environnement ») ou aux réflexions engagées en région sur la troisième révolution industrielle.