Vœux de Bernard Gérard, député-maire de Marcq-en-Barœul

Le « J’ai confiance » aux acteurs économiques

Publié dans l'édition Nord N. 8713 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Bernard Gérard.

 Moment d’échanges et de convivialité particulièrement prisé, la cérémonie des vœux 2015 du député-maire Bernard Gérard aux acteurs économiques de Marcq-en-Barœul a été l’occasion d’un message d’optimisme aux chefs d’entreprise marcquois réunis cette fois dans le Salon d’honneur de l’hôtel de ville.

Des raisons d’espérer. « Motivés, malgré la tempête, pour défendre (leur) activité et ne pas sombrer dans le pessimisme« , ces chefs d’entreprise ont pu entendre le député-maire de la ville exposer ses « raisons d’espérer« , à commencer par les 156 entreprises supplémentaires qui se sont implantées sur Marcq en 2014, pour un total de 2 537 y faisant venir travailler quelque 20 000 salariés chaque jour. Mais aussi la 5e édition du salon Futex, qui fait la preuve que le textile innovant est une industrie d’avenir, la 7e édition du Forum de l’entreprise et de l’emploi qui se tiendra le 12 février, la 1e édition du Forum de la vente à distance le 23 avril, le développement des centres d’appels avec Com plus, Admiral group, N-Allo, CGI, les 400 ha de cultures céréalières et maraîchères exploités par les agriculteurs marcquois, les 680 commerçants et artisans dont 160 adhèrent aux « Enseignes de Marcq », le Club des restaurateurs, jusqu’à la mini-entreprise Butter Stick créée par des élèves du collège Jeannine-Manuel, qui « ont compris que c’est l’innovation qui, plus que jamais, est la clé de la réussite et qu’il n’est plus possible de fonctionner selon de vieux schémas« .

« Bluffé » par la société Ikimobi où il a effectué un stage en qualité de parlementaire, Bernard Gérard a développé l’intérêt de la nouvelle révolution numérique en cours : « D’ici 2020, les objets connectés vont déferler dans notre quotidien. » Elle pèsera 30 % de la croissance en Europe, permettra l’émergence de la ville intelligente… « Sans doute sommes-nous devant une chance historique, encore faut-il que nous sachions la saisir. »

Jean-Pierre Guillon a reçu la médaille Grand Or de la ville de Marcq-en-Barœul.

Jean-Pierre Guillon a reçu la médaille Grand Or de la ville de Marcq-en-Barœul.

Un Conseil des entrepreneurs à la MEL. Et de lancer un « j’ai confiance » dans les « extraordinaires atouts » de la France, avant de formuler ses vœux pour 2015 : « entreprendre encore, innover toujours, porter sans cesse des projets« , mais aussi « optimisme, solidarité audace« .  Vœux aux chefs d’entreprise mais aussi à la toute nouvelle Métropole européenne de Lille où, vice-président à la Métropole citoyenne, il a pour projet la mise en place d’un Conseil des entrepreneurs, « structure resserrée ancrée dans la réalité du tissu économique tant régional qu’international et donc à même de fixer les conditions de la réussite à court comme à moyen terme« . Dans cette même logique de projet, il lance l’idée, « au moment où le TGI de Lille cherche à se repositionner, d’une grande cité judiciaire européenne sur le site de l’Union« .

Améliorer les rapports avec les Urssaf. Avant de remettre à Jean-Pierre Guillon, ancien président d’Entreprises et Cités et du Medef régional, président actuel de l’Union des entreprises et des salariés pour le logement (UESL),  la médaille Grand Or de la ville de Marcq-en-Barœul, Bernard Gérard a annoncé avoir été nommé par décret parlementaire en mission sur les problématiques de rapports entre l’Urssaf et les entreprises, mission qui doit aboutir en mars à la remise d’un rapport avec des propositions d’amélioration de leurs relations en amont des procédures de contrôle, dans un objectif de sécurisation juridique et de prévention des démarches conventionnelles. « Je suis à votre écoute… »