Initiative Ternois-Artois a accompagné plus de 100 créateurs d’entreprise en 2014

2015 s’annonce également sous d’excellents auspices

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9532 par

Initiative Ternois-Artois a connu un niveau d’activité exceptionnel au cours de l’année 2014. 2015 devrait s’inscrire dans la même lignée et la plate-forme d’initiative compte renforcer le parrainage des créateurs d’entreprise.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La plate-forme a connu une augmentation d’activités de 37% par rapport à 2013.

La plate-forme a connu une augmentation d’activités de 37% par rapport à 2013.

La plate-forme Initiative Ternois-Artois a pour vocation d’accompagner les créateurs ou repreneurs d’entreprise situés sur les secteurs de Bapaume, du Ternois et de l’Atrébatie. Sur ce vaste espace géographique à dominante rurale, la plate-forme d’initiative locale, qui a vu le jour 1993, est devenue une interlocutrice incontournable des personnes désireuses de lancer leur propre activité. Cette structure apporte son conseil et elle attribue des prêts d’honneur aux créateurs. D’après les statistiques, un projet sur trois concrétisé sur le Ternois, l’Atrébatie et le Bapalmois s’effectue en lien avec Initiative Ternois-Artois. Cet outil a acquis une reconnaissance sur le terrain et notamment auprès des partenaires financiers. « Avoir le soutien de notre plate-forme apporte une crédibilité auprès des banques et les prêts d’honneur que nous accordons ont un effet levier au niveau du financement des projets. Avec le temps les choses évoluent. Il y a quelques années, les statistiques montraient que pour un 1 euro attribué par Initiative Ternois-Artois, une banque prêtait en moyenne 6 à 7 euros. Aujourd’hui on a atteint les 20 euros« , souligne André Genelle, directeur d’Initiative Ternois-Artois.

Et 2014 restera une année marquée d’une pierre blanche. En effet, l’an dernier, l’association a franchi la barre symbolique des 100 dossiers soutenus. Ainsi, 103 créateurs ou repreneurs ont reçu un prêt d’honneur, ce qui correspond à une augmentation d’activité de 37% par rapport à 2013.

Au total, près de 562 000 euros ont ainsi été injectés dans l’économie locale par le biais de cette action en 2014. Services, commerces, artisanat…, les projets aidés couvrent un large champ d’activité et leur répartition géographique se veut homogène.

Parrainage renforcé. Donnée particulièrement intéressante, deux tiers des créations émanent de demandeurs d’emploi. « C’est pour cela que nous avons choisi de renforcer notre partenariat avec Pôle emploi. Nous voulons accroître les opérations de sensibilisation« , précise André Genelle.

Si l’année 2014 s’est avérée fructueuse, 2015 devrait s’inscrire la même veine. A ce jour, 52 prêts d’honneur ont été validés alors que la moitié de l’année n’a pas encore été atteinte. Les mois à venir vont être mis à profit pour renforcer le système de parrainage développé par la plate-forme. En effet, Hubert Tierny, président, et ses troupes ont rassemblé un vivier d’une quarantaine de dirigeants d’entreprise chevronnés, chargés de  suivre et de conseiller des jeunes créateurs… Chaque parrain voit son filleul au moins une fois par mois. Les contacts téléphoniques ou par mails sont nombreux. Cet échange permet à celui qui découvre le rôle de chef d’entreprise d’éviter les écueils. 

Le parrainage a ainsi évolué et le « speed meeting » a été instauré : « On organise des soirées tous les deux mois où on réunit les créateurs et les parrains. Des affinités se nouent et les binômes se forment naturellement. Cette manière de procéder semble plus efficace.«