Chantiers interrompus du Val de Sambre

Complexe aquatique et parking silo seront terminés

Publié dans l'édition Nord N. 8727 par

Le nouveau président de l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre avait gelé travaux et projets. Deux chantiers, déjà bien engagés, ont repris leur cours.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le chantier du parking silo de Maubeuge vu des voies ferrées. Béton et lames de bois pour cet équipement fonctionnel de 300 places.

En Val de Sambre, cette décision, inédite, avait résonné comme un coup de tonnerre. Au début de l’été 2014, le nouveau président de l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre, Benjamin Saint-Huile, maire PS de Jeumont (et successeur de Rémi Pauvros, battu aux municipales à Maubeuge), avait annoncé le gel pour six mois des chantiers en cours, ceux engageant les finances de l’intercommunalité.

Cette suspension des investissements faisait suite à une étude commandée à un cabinet spécialisé et traduisait la volonté de redonner une santé à la trésorerie. Rappelons qu’au 1er janvier 2014, l’AMVS, par le jeu des fusions, était en outre passée de 23 à 42 communes adhérentes. Raison supplémentaire de faire une pause…

Les six mois sont passés et, à ce jour, deux chantiers ont officiellement repris leur cours. Ils étaient, il est vrai, bien avancés et impliquaient à la fois des mesures de sauvegarde coûteuses et une indemnisation des entreprises concernées.

Parking silo à Maubeuge. Ce projet, entre la gare de Maubeuge et l’hôtel Ibis, proche du complexe cinématographique, dans le secteur dit de l’Horloge-Fleurie, prévoit 301 places de stationnement sur trois niveaux. Mené dans le cadre d’une « conception réalisation », il a été confié à une équipe constituée d’Eiffage construction Artois-Hainaut (mandataire) de l’architecte Simon et du bureau d’études Berim. La structure en béton sera, en façade, partiellement barrée verticalement de lames de bois ajourées.

Ce chantier, démarré en juin 2013, avait été arrêté le 1er juillet 2014. Il a repris mi-février. Sa livraison est prévue pour la mi-juin 2015. Coût total annoncé : 4 597 204 euros TTC (avec notamment une subvention FEDER de 1 436 500 euros). Montant total mandaté par l’Agglo : 2 791 288 euros TTC. La future gestion serait assurée en régie par l’AMVS. 

Le chantier du complexe nautique de Louvroil mené sur une ancienne friche Usinor. Un rond-point d’accès était en cours de création fin avril.

Le chantier du complexe nautique de Louvroil mené sur une ancienne friche Usinor. Un rond-point d’accès était en cours de création fin avril.

Complexe aquatique à Louvroil. Ce projet intercommunal se réalise en bordure de la Sambre sur 50 000 m2 de terrains dépollués (aux frais de l’AMVS) qui appartenaient autrefois à Usinor. Ce complexe comprendra notamment un espace sportif (bassin de 25 m avec 8 couloirs, tribune de 300 places, bassin d’activités de 105 m2) ; un espace avec bassin ludique de 230 m2 et rivière à bouées de 90 mètres de long ; un espace pour les enfants et l’apprentissage (pataugeoire de 22 m2 et plan d’eau de 90 m2) ; un espace de remise en forme et de bien-être, ainsi qu’un espace de plongée (fosse de 10 mètres et bassin de 110 m2).

Ce chantier avait démarré en février 2013. Les travaux ont repris en janvier. En principe, ils seront terminés en décembre. Coût global annoncé : 29 millions TTC avec 9,1 millions d’euros de subventions (dont 6,1 millions déjà perçus par l’AMVS, dont 3,9 millions au titre du fonds de compensation de la TVA). Le coût du gardiennage du chantier a été chiffré à 463 150 euros. La future gestion doit se faire selon une délégation de service public de six ans. La procédure qui va déterminer le délégataire a commencé en octobre et s’achèvera en juillet avec la signature du contrat. Le nombre d’agents nécessaires à l’exploitation a été estimé à 37.