Salon du numérique et recrutement

Connec-tic Day : découverte des métiers et recrutements

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9534 par

La première édition du Connec-Tic Day aura lieu le 28 mai à la halle Bertinchamps à Lens. Cette manifestation dédiée aux formations et à l’emploi numérique permettra de mettre en avant les filières de formation et les métiers disponibles sur l’arrondissement de Lens, mais aussi de donner un coup de projecteur sur le pôle Louvre-Lens Vallée. Explications.

D.R.

La première édition du Connec-Tic Day aura lieu le 28 mai prochain à la halle Bertinchamps de Lens.

Portée par le Louvre-Lens Vallée, le Connec-Tic Day est une manifestation organisée en partenariat avec la Ville de Lens, la communaupôle de Lens-Liévin, l’université d’Artois, l’IUT de Lens et l’IG2i, la Maison de l’emploi et Pôle emploi. Il s’agit d’un job dating des métiers du numérique, ainsi qu’un rendez-vous des formations, tourné vers le high-tech et le web, présentes sur le territoire d’EuraLens. «Le numérique est porteur et créateur d’emploi, près de 30 000 à l’échelle du Nord-Pas-de-Calais. Il s’agit d’une filière qui devient de plus en plus incontournable», souligne Bruno Cavaco, président du Louvre-Lens Vallée.
Partant de ce constat, les partenaires de la manifestation ont souhaité faire découvrir certaines possibilités offertes par les métiers du numérique. «Notre pôle numérique est tourné vers le culturel, mais il existe bien d’autres domaines, comme la santé, la domotique ou encore les transports, dans lesquels le numérique et omniprésent», évoque-t-il.
Une vingtaine d’entreprises seront présentes qui feront découvrir leurs métiers et les techniques employées. «Des grands noms comme IBM, CGI, Ankama (ndlr : la société de création numérique à l’origine de Dofus ou encore de Wakfu) seront présents, avec des propositions d’emplois.»
Du concret pour les visiteurs donc, qui, outre les emplois à pourvoir, pourront profiter de toute une panoplie de services, comme l’enregistrement de CV vidéo, ou encore d’ateliers avec Pôle emploi et la Maison de l’emploi.

Quand est-il du LLV ? Très dynamique l’année dernière lors de son premier appel à projets, le Louvre-Lens-Vallée (LLV) continue à se développer discrètement.
«Nous sommes dans une phase que je qualifierai d’intermédiaire, en attendant de prendre possession de nos locaux en 2016, explique Bruno Cavaco. Les six start-up lauréates du premier appel à projets sont en développement.» Un récent point d’étape à permis au conseil d’administration du LLV de voir les avancées et leur reverser une partie de l’aide promise. Les locaux qu’occupera le LLV sont «déjà trop petits et une réflexion est en cours pour trouver une possibilité d’extension».
Plus récemment, Malika Palmer, la directrice, a eu une promotion sur la métropole lilloise. Elle est d’ores et déjà remplacée par Wafaa Maadnous, une jeune femme dynamique qui vient tout juste de prendre ses fonctions.
En attendant un second appel à projets, le Louvre-Lens Vallée cherche à se donner un peu plus de visibilité. «Nous sommes labellisé ‘French Tech’, preuve que notre pôle numérique est reconnu par les plus hautes instances nationales. D’ici quelque temps nous aurons également un fablab», complète le président.
Enfin, des réflexions sont en cours pour ouvrir un campus autour des métiers du numérique, avec des parcours de formation spécifiques, et peut-être, par la suite, «une école du numérique sur le modèle de l’école 42 de Xavier Niel»…