Tourisme 2.0

« Faire savoir », des solutions connectées pour le tourisme

Publié dans l'édition Nord N. 8724 par

Située sur le parc de la Haute-Borne, « Faire savoir » développe des solutions pour développer le tourisme. Portrait du leader des systèmes d’information touristique en France.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Corentin Escaillet

Sébastien Delvant, fondateur de "Faire savoir", leader des systèmes d'information touristique en France.

Créée en 1991, l’entreprise « Faire savoir » développe des services technologiques pour les activités touristiques. La clientèle ? Dix régions, cinquante départements et huit cents offices de tourisme, générant un chiffre d’affaires de 1,8 million d’euros.

La moyenne d’âge particulièrement jeune – autour de 27 ans – et les bonnes performances de l’entreprise permettent à Sébastien Delvant d’être optimiste : « Au vu de notre clientèle, nous aimerions étendre notre réseau de ventes à l’international, tout au moins aux pays limitrophes. Ce serait une bonne chose aussi d’aller vers une clientèle privée, en leur proposant des applications.« 

Car les collectivités représentent l’essentiel de la clientèle de l’entreprise : 80 % du chiffre d’affaires reposent sur des marchés publics. « Bien entendu, nous avons aussi une clientèle de professionnels, mais les collectivités représentent un enjeu de taille.« 

Des projets en cours. « Faire savoir » développe désormais une application smartphone via une filiale, la startup XP Digit, créée en 2007. Le concept est assez simple : plutôt que de placer sur le parcours d’un visiteur de musée des QR codes qui sont soit difficiles d’utilisation, soit complètement fastidieux pour l’usager, l’idée est de placer des e-beacon – des balises de plus en plus présentes, dans la muséologie comme dans le retail – qui transmettent des informations au smartphone du visiteur sans qu’il ait à flasher quoi que ce soit. Il suffit de télécharger l’application développée à cet usage et la visite peut commencer.

D’autre part, Sébastien Delvant souhaiterait « développer un partenariat avec les universités du secteur, et étendre [sa] clientèle privée« . Les collectivités territoriales ayant tendance à voir leur budget réduire, s’assurer une clientèle privée reste une solution pour devenir pérenne.

Pendaison de crémaillère. En décembre 2014, « Faire savoir » a emménagé à la Haute-Borne, à Villeneuve-d’Ascq. « Auparavant, nous étions situés au parc des Moulins. Ici, les conditions de travail sont optimales. L’environnement est agréable, les locaux sont neufs et donc en bon état, le rapport qualité-prix est optimal. Il y a un vrai dynamisme. On peut assister à des ateliers, des séminaires… »