Les 1ères Assises du Logement de la CASO.

Le vaste chantier de rénovation va s’accélérer.

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9533 par

Beaucoup de monde aux Assises du Logement de la CASO, les premières du genre. Auprès des élus régionaux et départementaux, de tous les professionnels de l’habitat, la présence du sous-préfet et du procureur de la République témoignait du caractère éminemment politique et social de ce vaste raout  Lors de la conférence de presse, Christian Abrard […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

ML

Les 1ères ASSISES du LOGEMENT. Pendant le discours du Président Decoster, au 1er rang de g. à dr. MM Cau, vice président de Région (aménagement), Abrard sous-préfet, Piève procureur de la République et Humetz, vice président CASO (urbanisme).

Beaucoup de monde aux Assises du Logement de la CASO, les premières du genre. Auprès des élus régionaux et départementaux, de tous les professionnels de l’habitat, la présence du sous-préfet et du procureur de la République témoignait du caractère éminemment politique et social de ce vaste raout  Lors de la conférence de presse, Christian Abrard a rappelé que l’habitat était la deuxième préoccupation de nos concitoyens, après l’emploi. L’habitat est une problématique nationale surtout depuis la dernière guerre et certains aspects ardus comme la désertification des campagnes, avec en corollaire la naissance des logements sociaux (les SA HLM). Le sous-préfet a aussi évoqué le partenariat actif entre l’Etat, les collectivités locales et les bailleurs sociaux avec des dispositifs adaptés pour les familles nombreuses ou pour les loyers impayés.

Le président de la CASO François Decoster a expliqué le choix des trois tables rondes de l’après-midi.

«  Le logement privé et la maîtrise énergétique » constitue un chapitre capital des finances familiales quand on sait que l’habitat représente 44% des dépenses énergétiques du pays.

La deuxième table ronde «l’adaptation des logements aux personnes à mobilité réduite » intéresse tous les citoyens. Qui n’a pas dans son entourage, en raison du vieillissement de la population, un proche confronté à ce handicap ? Quelles solutions ? La domotique, le placement en béguinage, l’aide à domicile, l’accueil chez un enfant ?

Troisième sujet brûlant abordé, sinon traité, «la lutte contre l’habitat indigne » et la dénonciation des marchands de sommeil. François Decoster souhaite provoquer pour ce sujet social et juridique une action concertée et résolue autour de MM Abrard et Piève, le sous-préfet et le procureur de la cité, et lui-même pour la pleine application de la loi A.L.U.R. (amélioration du logement urbain rénové).

Enfin, Emmanuel Cau, vice-président Région en charge de l’aménagement du territoire, de l’environnement et du plan climat, a fait le point sur l’opération de rénovation des 100 000 logements, rénovation pour réduire sensiblement la facture énergétique par certains travaux avec le tiers financement de la Région. Il faut faire comprendre aux occupants que les coûts seront largement compensés par la baisse des dépenses énergétiques. Tous les acteurs sont au rendez-vous : Caisse des Dépôts et Consignations, banques privés, FFB et CAPEB….A ce jour 60 000 dossiers sont recensés.