Réseaux d'entreprises

Les clubs d’entreprises du Béthunois fusionnent

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9532 par

Les deux clubs d’entreprises Futura entreprises et Béthune Nord entreprises ont récemment fusionné pour donner naissance à un regroupement plus important, couvrant l’ensemble des zones d’activité et le centre‑ville. L’ambition est de fédérer et de créer ainsi une véritable dynamique dans le Béthunois.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le nouveau bureau du club Portes de Béthune entreprises a été élu lors de l’assemblée générale constitutive du 23 mars.

Le nouveau bureau du club Portes de Béthune entreprises a été élu lors de l’assemblée générale constitutive du 23 mars.

Le club Portes de Béthune entreprises est le résultat de la fusion entre les deux clubs qui existaient jusqu’alors sur l’arrondissement de Béthune. Pour mémoire, le club Futura entreprises avait été créé en 2009 sur le parc d’activité Futura. Présidé par Eric Pilat, dirigeant de Fer et Art, il avait un potentiel de l’ordre de 30 établissements. Le club Béthune Nord entreprises avait, quant à lui, été créé en 2012 et couvrait les parcs d’activité Fleming, Washington et le port fluvial de Béthune/Beuvry.
Ce club un peu plus important, avec un potentiel de 60 établissements, était présidé par Yves Gille, ancien directeur de Coenmans. Après présentation des rapports d’activité respectifs, il a donc été décidé de dissoudre les deux clubs existants pour n’en créer qu’un seul.
« Le potentiel est important sur l’arrondissement de Béthune. Nous avons préféré proposer aux entreprises de se regrouper au sein d’une seule et même entité plutôt que de multiplier les petits clubs, qui ont, il faut l’avouer, du mal à fédérer et donc à vivre”, explique Thierry Lowys, responsable de la dynamique d’entreprise à la CCI Artois. Des propos confirmés par Edouard Magnaval, président de la Chambre consulaire : “La dynamique que nous avons insufflée à l’échelle de l’Artois commence aujourd’hui à s’étendre sur les autres territoires régionaux. Dans le Douaisis notamment.

Des ambassadeurs. La nouvelle entité Portes de Béthune entreprises est donc officiellement née le 23 mars. Elle couvre toutes les zones d’activité du Béthunois, à savoir les communes de Béthune, Verquigneul, Annezin, Vendin-lez-Béthune, Chocques, Lapugnoy, Labeuvrière, Beuvry, Sailly-Labourse, Labourse, Annequin, Cambrin, Cuinchy, Fouquereuil, Fouquières-les-Béthune, Vaudricourt et Verquin. Dès lors, afin d’assurer un bon rayonnement sur un territoire plus large, il a été décidé, en sus des membres du bureau, de désigner des ambassadeurs sur les grands secteurs géographiques que couvre ce club, dont le potentiel est estimé à quelque 900 établissements. Les objectifs affichés sont de promouvoir le savoir-faire de ces entreprises, d’amener les sociétés adhérentes à mutualiser certains postes d’achats. “Nous souhaitons également mener des actions visant à améliorer les conditions de vie de nos salariés (création de micro-crèches, restauration collective, conciergerie, etc.). Nous voulons également favoriser le développement de courants d’affaires entre les entreprises du territoire d’intervention du club et donc organiser des opérations susceptibles de répondre à ces objectifs”, précise Gérald Koscianski, directeur des Autobus artésiens, fraîchement élu président du club. Sont également élus au bureau Eric Pilat et Yves Gille, vice-présidents, Pascal Brebion, trésorier, Hervé Salomon, trésorier adjoint, Murielle Fossier, secrétaire et ambassadrice, Pascal Remy et Christian Cabaret, ambassadeurs, et Véronique Degardins, responsable communication.