Environord 2015

Une 11e édition, avec en invités d’honneur l’explorateur Jean-Louis Etienne et la Pologne

Publié dans l'édition Nord N. 8728 par

Les 10 et 11 juin 2015 se tiendra Environord à Lille Grand-Palais, le salon des solutions environnementales à l’attention des entreprises, industriels et collectivités. Ce rendez-vous annuel met en avant prospectives et solutions, cette année à l’aune de la COP21. Et seront mis à l’honneur l’explorateur Jean-Louis Etienne et notre partenaire économique régional, la Pologne.

D.R.

Le salon Environord 2014 à Lille Grand-Palais.

Pour Sonia Lopes, chef de projet Environord chez GL events, coorganisateur de l’événement aux côtés du cd2e (Centre de développement des éco-entreprises), «ce salon veut montrer l’exemplarité de la région en matière de solutions environnementales. Avec ses 5 000 visiteurs attendus, sa centaine d’exposants et ses 800 congressistes, c’est le plus grand salon dans ce domaine au nord de Paris». Selon les organisateurs, le Nord-Pas-de-Calais est d’ailleurs au cœur des enjeux environnementaux : notre région regroupe 15% des investissements français dans le domaine de l’environnement. Elle a lancé la troisième révolution industrielle et elle compte plus de 650 entreprises, 17 500 emplois et 68 laboratoires dans ce secteur des éco-activités.

Quatre Salons. Pour cette 11e édition, Environord fait évoluer son format. D’un côté, seront proposés quatre Salons autour de thématiques bien spécifiques : déchets, eau, énergie et bâtiment. Une centaine d’exposants, en majorité du Nord-Pas-de-Calais, présenteront près de 200 applications exemplaires. Ainsi sur chaque Salon, les visiteurs découvriront des «vitrines solutions» : ce sont des projets portés par des entreprises et collectivités, présentés en détail aux visiteurs. On peut citer la station d’épuration par méthanisation de la Brasserie Duyck à Jeanlain, la construction du premier bâtiment biosourcé à Loison-sous-Lens ou la campagne de mesure de la qualité de l’air intérieure d’un collège HQE à Maubeuge. Ce sont à chaque fois des projets qui se veulent innovants et duplicables. 

Un congrès. En parallèle, est organisé un congrès sur les »Ecotechnologies pour le futur ». Le mercredi, le congrès sera davantage dédié aux collectivités, tandis que le jeudi sera à destination des entreprises. L’objectif est de réunir les experts du secteur pour échanger sur les écotechnologies concernant la ville et l’usine du futur. Des solutions concrètes seront présentées autour du bâtiment, de l’eau, du recyclage et de l’énergie. Le point d’orgue de ce congrès est la conférence plénière du mercredi 10 juin qui met l’accent sur la COP21, la 21e conférence internationale sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre 2015. La plénière se propose de répondre à la question suivante : «A l’aune de la COP21, comment les nouveaux modèles de développement peuvent répondre aux défis climatiques ?» Car tout l’enjeu en décembre prochain est d’arriver à un accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C. 

D.R.

Jean-Louis Etienne

Projet Polar Pod. Cette COP21 concerne évidemment le Nord-Pas-de-Calais avec ses nombreux polders en bord de côte. Selon des experts du groupe régional de réflexion sur l’évolution du climat (baptisé CERCLE), si rien n’est fait, il faut s’attendre dès 2100 à des submersions marines jusque Saint-Omer, avec un déplacement de près 400 000 habitants. Durant cette conférence plénière, interviendra auprès d’autres participants de renom un invité d’honneur : Jean-Louis Etienne, médecin, explorateur. Ce dernier présentera d’ailleurs Polar Pod : un projet fou pour explorer l’océan Austral, à bord d’une plate-forme océanographique habitée, conçue pour dériver dans les cinquantièmes hurlants. A l’issue de la conférence, sera remis le prix Eco-Innovation 2015.

Un DD-Tour. En marge du salon et du congrès, différents temps forts sont proposés comme le souligne Sonia Lopes : «Le jeudi 11 juin, une conférence expliquera comment financer ses projets en faisant appel aux fonds européens. Et le Cerdd (Centre ressource du développement durable) organisera un DD-Tour le mercredi matin pour permettre aux visiteurs de se déplacer sur le terrain, pour visiter des sites ayant mis en œuvre des solutions environnementales.» En effet, il sera possible d’aller à la découverte du Douaisis, avec son écoquartier du Raquet sur 160 ha, avec 4 000 logements prévus, des équipements publics, parcs, commerces … Seront présentées également des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales, ainsi que le SCOT (Schéma de cohérence territorial) et le plan Climat du Grand-Douaisis. 

Les opportunités de la Pologne. Autre invité d’honneur, la Pologne, en tant que pays partenaire de la région dans le cadre de la coopération économique décentralisée. Une conférence fera un point sur l’état du marché de l’environnement dans ce pays de l’Est. Il faut dire qu’il cherche des partenaires dans notre région pour réduire et traiter ses déchets. Encore aujourd’hui, plus de 50% des déchets produits en Pologne sont dirigés vers la mise en décharge. Enfin, citons l’Ecole des mines de Douai qui viendra présenter la chaire ECOSED (Economie circulaire des sédiments), créée en 2014. Avec différents partenaires, l’objectif de cette Chaire est de développer des solutions de valorisation des sédiments portuaires et fluviaux, dans des applications routières, des produits en béton et autres.