Réseau d’entreprises

Faire du business autrement

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9536 par

Quand trois clubs d’entreprises décident d’unir leurs forces pour permettre à leurs adhérents de se rencontrer et d’échanger, cela permet de créer des synergies et une dynamique propice aux échanges et aux affaires. Retour sur la première Rencontre business interclubs organisée à Béthune.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

ACT'Presse

Une cinquantaine de dirigeants étaient présents à cette manifestation conviviale dont le but est de mieux connaître le tissu local et de nouer des relations commerciales.

La CCI de l’Artois, par l’intermédiaire de son service de mise en réseau des entreprises, et les clubs Portes de Béthune entreprises, Portes de la Lys entreprises et Ruitz Houdain entreprises ont mis en place des Rencontres business interclubs.

« Ce genre de manifestation est important pour les entreprises, qui, même si elles sont implantées sur un même territoire, ne se connaissent pas forcément« , souligne Thierry Lowis, responsable du service rapprochement et mise en réseau de la chambre consulaire de l’Artois.
Le principe des Rencontres business interclubs est simple : réunir les dirigeants d’entreprise pour leur permettre de se présenter, le tout dans un temps maximum de deux minutes, « charge à eux de repérer des personnes intéressantes et ensuite d’échanger des cartes de visite« . Durant la manifestation, des temps de convivialité sont proposés autour d’un café et d’une pause déjeuner afin de permettre aux participants d’aller plus loin dans la discussion et parfois de planifier d’autres rendez-vous.
« La dynamique ainsi créée permet parfois de nouer des contacts très intéressants qui peuvent déboucher sur des contrats« , justifie Thierry Lowis, qui se targue de compter aujourd’hui, sur le territoire de l’Artois, une quarantaine de clubs (territoriaux, thématique, business), ce qui représente environ 1 400 entreprises.

Prospection améliorée. Cinquante entreprises ont participé à cette manifestation, essentiellement des entreprises de services, tous domaines d’activité confondus, des PME et une majorité de TPE.
Ainsi, Murielle Fossier, secrétaire du club Portes de Béthune et gérante de l’entreprise de secrétariat externalisé Géréo, a trouvé l’expérience très enrichissante : « Il faut considérer ces Rencontres comme un outil de prospection et non un moment exclusif de prise de commandes. » Comme le dit l’adage, il faut savoir semer pour récolter : « Lors d’une précédente manifestation, j’ai échangé avec une chef d’entreprise, je lui ai laissé ma carte de visite sans grande conviction. Une année après, elle m’a recontactée et m’a donné du travail… »
Enfin, chose non négligeable, l’événement permet aux dirigeants de discuter avec d’autres chefs d’entreprise et de rompre ipso facto avec la solitude du dirigeant.
Prochaine étape pour le service de mise en réseau de la CCI : l’organisation de Rencontres business sur un territoire plus large : par exemple, en faisant se rencontrer les dirigeants de Béthune avec ceux d’Arras. L’année 2016 verra également la mise en place de Rencontres avec des entreprises belges, par l’intermédiaire de CCI international.
Pour les clubs locaux, l’objectif reste toujours le même, c’est-à-dire fédérer un maximum d’entreprises autour de problématiques communes et créer de la sorte une dynamique favorable à l’établissement de courants d’affaires de proximité.