Economie

Légère éclaircie dans le paysage économique régional

Publié dans l'édition Nord N. 8730 par

Alors que le Nord-Pas-de-Calais demeure toujours la deuxième région métropolitaine la plus touchée par le chômage avec notamment des chiffres alarmants – 13% de la population –, certains signes laissent toutefois entrevoir une timide éclaircie pour l’économie régionale. Explications.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le port de Calais a connu une augmentation de 8% de son activité sur l'année 2014.

 Regain d’activité pour le transport. Acteur majeur du commerce extérieur – 8% du total national, 4e région exportatrice et 3e importatrice de France –, le Nord-Pas-de-Calais a enregistré une hausse de 2,4% sur l’import et 0,9% sur l’export lors de l’exercice 2014. Cette dynamique s’explique notamment par les résultats convaincants du port de Calais en 2014, avec une augmentation de 8% de son activité, notamment de 5% sur le transport de marchandises (selon l’Insee). Le Royaume-Uni, qui alimente considérablement les ports du littoral, explique en grande partie ce regain d’activité…

Le secteur des transports connaît donc un véritable essor ces dernières années, à l’image également du trafic routier et fluvial pour qui la croissance en termes de transport de marchandises se maintient. Quant au transport de passagers, l’aéroport de Lille Lesquin a connu un haut niveau de trafic en 2014. De quoi entrevoir de belles perspectives d’avenir, notamment pour les compagnies low-cost, à l’image de HOP!Air France pour qui le nombre de passagers transportés s’élève à 600 000 sur l’année 2014.

Les services en pleine expansion. C’est une année réussie pour le secteur tertiaire : les effectifs ont augmenté de 0,6%, dont une multitude de postes dans le domaine de la communication et de l’information. Les chiffres se montrent également rassurants pour les emplois intérimaires qui comptabilisent 2 500 emplois supplémentaires, soit une hausse de 7,2% entre avril 2014 et avril 2015 dans la région selon Prism’emploi. L’essor des équipementiers de l’automobile ainsi que les récentes plates-formes logistiques, entre autres dans le Douaisis (parmi lesquelles Amazon à Lauwin-Planque), sont des facteurs clés de cette explosion de l’intérim.

 Tourisme gagnant. L’ensemble des hôtels nordistes peuvent être satisfaits : les nuitées ont augmenté de 4% l’année précédente, avec un total de 6 millions de nuitées. Les touristes britanniques, dont la présence s’intensifie ces dernières années sur le territoire, concourent intensément à l’activité hôtelière régionale.

 Le tissu productif se renouvelle. Sur l’ensemble de l’année 2014, 23 000 entreprises ont vu le jour, soit 1% de plus qu’en 2013. L’emploi non marchand se distingue : 65 000 emplois ont été créés dont une majorité de contrats aidés – 11% des contrats aidés nationaux sont dans la région. Même si la situation reste toujours complexe pour des secteurs comme l’industrie et le bâtiment par exemple, les chiffres pour certains domaines d’activité (ci-dessus) s’avèrent très encourageants pour l’économie régionale, mais bien du chemin reste à parcourir…

 Marie BOULLENGER