Le MEDEF en université d'été le jeudi 9 juillet à Marcq-en-Baroeul

« Les jeunes prennent la relève »

Publié dans l'édition Nord N. 8732 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Frédéric Motte, président du Medef Nord – Pas-de-Calais depuis janvier 2014.

Après avoir réussi l’an dernier à donner à son université d’été une dimension entrepreneuriale et territoriale affirmée sur la thématique « 300 milliards de prélèvements obligatoires : entreprises, que fait-on de votre argent ? », le Medef Nord – Pas-de-Calais, dans la continuité du Medef Grand Lille, a choisi pour cette deuxième édition le thème « Les jeunes prennent la relève ». Thème qui peut se comprendre dans une région qui est la plus jeune de France, mais celle aussi qui souffre le plus, – y aurait-il une adéquation ? -, et par le défi de la passation de pouvoir. « Le flambeau qui m’a été donné, c’est celui du comment donner conscience aux jeunes des enjeux pour qu’ils soient acteurs de leur territoire », note ainsi Frédéric Motte, président de cette organisation patronale dans la région.

Pourquoi une université d’été ? « L’ambition de notre organisation syndicale patronale est de promouvoir l’entreprise et d’être force de propositions pour créer de l’environnement favorables pour nos entreprises et ses salariés », rappelle le président de l’organisation qui « en plein développement avec 2 nouvelles entreprises adhérentes a minima toutes les semaines », compte plus de 20 000 adhérents dans la région. Pour avoir pâti d’une image d’organisation « râleuse », le Medef a entrepris de se monter davantage en rassemblement d’acteurs soucieux de dialogue, d’échanges, de débats, « ce qui peut n’ere que positif pour notre territoire qui est quand même sérieusement en souffrance. » Et, c’est fort du succès – 400 participants – à sa première université d’été l’an dernier que le Medef régional se lance dans une version 2 « un peu plus ambitieuse », ne serait-ce que par sa durée, une journée entière.

Le programme. La journée commence dès 10 h par une plénière d’ouverture : « les jeunes prennent la relève, qui sont-ils ? », avec notamment la présence de Pierre Gattaz, mais aussi de Lise Delarue, MIE de Lille, Marc Lievremont, ancien entraîneur de rugby, Caroline poissonnier, DGA Baudelet Environnement, André Renaudin, DG AG2R La Mondiale, et du designer Skwak. Des acteurs qui seront interpelés de façon très interactive par 10 jeunes qui auront préparé et co-animeront ltoute la journée : Caroline Berbe, avocate associée du cabinet Solucial, Benjamin Degroote, cofondateur d’Imagine une histoire, Chris Delepierre, co-fondateur de la tri-D, Dvid Dubrulle, étudiant en apprentissage, Vanessa Laporte, gérante de la Société de Mécanique Génarle, Romain Sarels, PDG fondateur de PubEco, Zahia Séghir, étudiante en Master Droit et finance, Isabelle Sulpice, présidente de la Junior Entreprise de l’EDHEC, Fouad Talbi, consultant en transition, et Jean-François Toubeaux, dirigeant de Delecroix constructions.

Puis, en même temps qu’un conseil administration exceptionnel du Medef régional, se tiendra à 13 h un Business Quick Meeting Déjeunatoire, l’occasion pour chacun d’échanger ses crtes de visites dans un jeu des réseaux.

L’après-midi débutera sur une série d’ateliers, 8 au total, avec des regards axés sur les jeunes et la protection sociale, la justice paritaire, le logement, l’enseignement et la recherche, le management. L’atelier 6 sera un atelier spécial « Génération Medef – CJD » qui bénéficiera de la présence de Pierre Gattaz, alors que l’atelier 7 « D’une région à l’autre, regards croisés sur le Nord – Pas-de-Calais et la Picardie » pourra servir de tremplin à la vision du développement économique et aux priorités que mettra en avant le Medef pour le rendez-vous des élections régionales de décembre prochain, et que l’atelier 8 a pour ambition d’être au rendez-vous des femmes chefs d’entreprise sur le thème « la loi Coppé Zimmermann, une opportunité pour revoir sa gouvernance ».

Pour conclure la journée, à partir de 16 h 30, une séance plénière «  l’entreprise, l’avenir de la jeunesse ? », question à laquelle répondront, outre Jean-Claude Maily, secrétaire général de Force Ouvrière, Cécile Cognet, chanteuse de Cactus in love, André Dupon, président exécutif de Vitamines T et président du MOUVES, Emmanuel Gagliardi, directrice associée de Connecting Women Agency, Henri Klaba, président d’OVH, Jean-Pierre Ménanteau, DG du groupe Humanis.

Le souhait de Frédéric Motte ? « Qu’on soit le lieu où il y a du débat, où des gens d’horizons divers se croisent, apprenent à mieux se connaître, débattent et bâtissent des projets avec la volonté forte du Medef d’impliquer la nouvelle génération d’entrepreneurs qui ont leur place à prendre, leur mot à dire dans tous ces débats… On va se mobiliser pour les mobiliser. »