La Fondation "Agir et Réussir Ensemble" lance son troisième appel à projets

« L’intergénérationnel contre la précarité »

Publié dans l'édition Nord N. 8731 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Alain Denizot et Philippe Lamblin entourant Dominique Thierry, président d’honneur de France Bénévolat.

Alain Denizot et Philippe Lamblin entourant Dominique Thierry, président d’honneur de France Bénévolat.

Après le succès rencontré par les deux premiers appels à projet qu’elle a organisés en 2013 et 2014 sur les thèmes « les jeunes et l’insertion », 122 dossiers déposés, 37 projets retenus pour une dotation de 300 000 €, et « Innovation et vie à domicile », 27 dossiers déposés, 12 projets lauréats pour une dotation de 254 500 €, la fondation Caisse d’Epargne Nord France Europe « Agir et Réussir Ensemble », dont la création remonte à novembre 2012, a officiellement lancé son troisième appel à projet le mercredi 20 mai lors d’un colloque organisé au palais des Beaux-Arts à Lille. Le thème de cette troisième édition : « l’intergénérationnel contre la précarité ».

Dominique Thierry, grand témoin. Pour animer ce colloque sur ce thème, la CENFE avait invité comme grand témoin Dominique Thierry, président d’honneur de France Bénévolat, venu livrer son témoignage et le retour d’expérience de cette association. Ainsi a-t-elle œuvré avec la Fondation SNCF dans le cadre de l’axe « Vivre ensemble » à aider à construire une centaine de projets innovants sur le champ de la coopération intergénérationnelle qui ont impliqué 3 000 jeunes sur 70 territoires en France dont Lille et Saint-Omer, des projets plutôt de petite taille, portés par de petites associations de proximité et obligatoirement interassociatifs. L’occasion aussi d’évoquer la nature et les enjeux du bénévolat du XXIe siècle. Les militants du don du sang, soucieux de « changer la société », des années 1950-60 se sont multipliés en présentant une plus grande diversité et sont davantage portés sur un « je veux être utile, donner un sens à ma vie et même me faire plaisir. » Face à ces attentes individuelles, les associations doivent apprendre à animer les bénévoles. « La vraie question est sur la capacité des associations à entrer dans des problèmes de bénévolat différents, par exemple les jeunes qui rejettent tout sauf les valeurs de la famille et de la solidarité. Le bénévolat dit de proximité directe hors associatif augmente plus vite que le bénévolat associatif. Les jeunes considèrent les associations comme des institutions. A n’y prendre garde, émerge un bénévolat facebook qui n’est pas la construction de projets collectifs. Les structures associatives doivent travailler à ne pas apparaître ringardes et au développement de l’engagement associatif. C’est aux associations de montrer qu’elles facilitent les projets collectifs… »

Date butoir : le 31 juillet. Doté de 300 000 €, ce troisième appel à projet vise à aider à l’émergence et au développement de projets favorisant toutes les formes d’entraide intergénérationnelle contre la précarité. Il est ouvert aux structures porteuses de projets à but non lucratif, éligibles au régime fiscal du mécénat, pour des projets déployés en Nord-Pas-de-Calais.

La Fondation sera particulièrement attentive aux dossiers favorisant l’émergence de projets concrets mais aussi de réflexions mettant en lumière des solutions innovantes, aux projets déployés pour la première fois en Nord-Pas-de-Calais après une réussite hors du territoire, ou expérimentaux, ainsi qu’aux projets mobilisant plusieurs parties prenantes dans une logique de coopération.

Sont attendus, sans que cette liste soit limitative, les projets visant à renforcer les liens entre générations, à transmettre savoir et savoir-faire dans la sphère professionnelle pour favoriser l’acquisition ou le développement des compétences nécessaire à l’employabilité, à créer de nouvelles activités économiques dans le but de lutter contre la précarité au sens générique (précarité sociale, illettrisme, accès aux soins, accès à la culture, précarité énergétique…), à repenser la cohésion sociale en faisant de la solidarité entre les âges un nouvel enjeu territorial et de lutte contre la précarité ou encore à vivre et partager (dans) l’espace public.

Ce troisième Appel à Projets est ouvert jusqu’au 31 juillet 2015 date butoir. Ses résultats seront connus en novembre 2015 lors d’une cérémonie de remise des prix aux lauréats. Les dossiers sont à demander et à renvoyer pour la date butoir uniquement par mail à fondation@cenfe.caisse-epargne.fr.