Lille Grand-Palais

Nutrevent, un événement de poids pour mettre en relation les acteurs de la santé et de la nutrition

Publié dans l'édition Nord N. 8732 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

C’est au sein du bio-incubateur Eurasanté que certaines entreprises parmi les plus innovantes du secteur peuvent naître. © Corentin Escaillet VF Bioscience exporte ses produits aux Etats-Unis, au Japon, aux Philippines...

C’est au sein du bio-incubateur Eurasanté que certaines entreprises parmi les plus innovantes du secteur peuvent naître. © Corentin Escaillet VF Bioscience exporte ses produits aux Etats-Unis, au Japon, aux Philippines...

Les acteurs de la recherche et de l’économie étaient réunis en un même lieu pour échanger autour de la nutrition santé. Au total, 550 acteurs du secteur, dont 50% d’internationaux, venus de 26 pays différents.

« Il faut intensifier les collaborations entre santé et alimentation« , déclare Etienne Vervaecke, directeur d’Eurasanté. Il s’agit d’une collaboration entre deux secteurs – public et privé, académique et industriel – qui a pour but le développement de nouvelles solutions. La recherche s’accélère d’ailleurs de plus en plus. Le pôle Eurasanté n’y est sûrement pas pour rien. La collaboration entre les domaines académiques, universitaires d’un côté et économiques, entrepreneuriaux, d’un autre sont essentiels pour le secteur.

La bactérie lactique au centre des recherches. Nutrevent héberge cette année la 20ème édition du congrès des bactéries lactiques, le premier à avoir lieu en Nord-Pas-de-Calais. Un domaine de recherche parmi les plus importants dans le domaine de la santé et de la nutrition : « Il faut étudier les interactions entre ces bactéries et le corps, le cerveau, affirme Djamel Drider, professeur de microbiologie à l’université Lille I. Il s’agit là d’un enjeu majeur pour l’avenir. Il faut étudier l’action antivirale et valoriser les qualités de ces bactéries lactiques dans l’industrie.« 

Les études se font donc autour du maroilles, afin de comprendre les effets de ces bactéries à différents moments de la maturation du fromage, par exemple, pour connaître les différences, si elles existent, entre les productions artisanales et industrielles et leurs bénéfices.

Mettre les acteurs du secteur en relation. Des tables rondes, des conférences, dont une plénière ont été organisées afin de mettre les différents acteurs du secteur nutrition-santé en relation les uns avec les autres. 70% des intervenants sont d’origine étrangère, ce qui fait de l’événement un rendez-vous européen. Des experts qui traitent de thèmes aussi variés que l’innovation ouverte, la réglementation santé, la nutrition, les vieillissements (os, muscles,…) afin de faire évoluer la recherche et développer de nouvelles solutions.