Emploi et formation

Plus de 6 000 jeunes présents au salon «Jeunes d’avenir» à Villeneuve-d’Ascq

Publié dans l'édition Nord N. 8729 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Une jeune fille à la recherche d’une formation s’entretient avec une conseillère Pôle emploi .

Une jeune fille à la recherche d’une formation s’entretient avec une conseillère Pôle emploi .

Une jeune fille à la recherche d’une formation s’entretient avec une conseillère Pôle emploi .

« Orienter, accompagner et guider les jeunes vers l’emploi à l’aide de divers ateliers grâce à des professionnels en conseil et ressources humaines de Pôle emploi et d’AEF« , tel était l’objectif de ce rendez-vous annuel, explique Hervé Balen, responsable RSE pour Pôle emploi. Plus de 70 000 jeunes sont actuellement inscrits comme demandeurs d’emploi dans la région Nord-Pas-de-Calais. L’enjeu est donc capital pour les organisateurs et les multiples partenaires  : « Dans le contexte économique actuel, les jeunes représentent un public très sensible, la MEL, le Conseil régional, départemental ou encore le Medef ont largement contribué à la création de cet événement qui leur est entièrement consacré et aujourd’hui c’est un véritable succès« , se réjouit l’intéressé.

 Parcours de la réussite. Une fois franchies les portes du salon, les jeunes sont immédiatement pris en main par les conseillers pour s’engager au mieux vers le parcours de la réussite. Les « bars à CV » constituent la première étape. « Le but du jeu, c’est de sortir de l’atelier avec un CV complet et professionnel, à partir d’une page blanche ou d’un CV à retravailler », note Cédric, conseiller Pôle emploi. Une fois le curriculum vitae opérationnel, place aux entretiens personnalisés qui permettent aux visiteurs de dévoiler leurs parcours, d’être conseillés et d’être tout de suite entraînés à des entretiens, « le but étant de simuler un entretien professionnel pour qu’ils puissent, en poursuivant le parcours, rencontrer des entreprises ou des conseillers en formation« . Avant de rencontrer le monde professionnel, les jeunes peuvent se prêter au jeu de l’improvisation grâce aux comédiens de Lille Impro, présents pour « casser les barrières de la communication, reprendre confiance en soi pour être prêt à rencontrer les recruteurs » explique un jeune comédien. Et l’exercice semble porter ses fruits : « C’est un vrai lâcher-prise, on sort avec la banane mais surtout avec le sentiment d’être finalement capable de se vendre auprès des recruteurs« , dixit Marion, 24 ans.

Des secteurs pris d’assaut. Le secteur des services et intérim séduit plus que jamais les jeunes âgés de 18 à 25 ans. L’automobile et l’industrie intéressent extrêmement les jeunes hommes alors que l’hôtellerie et la restauration semblent, quant à elles, charmer davantage les filles. D’une manière générale, les entreprises présentes – près d’une cinquantaine – accompagnées d’une vingtaine de formations, se disent très satisfaites, à l’image de Maxime Fernandez, chargé de développement aux Compagnons du devoir : « Nous recrutons des jeunes de tout horizon pour nos formations, qu’ils soient lycéens ou en reconversion. Nous sommes très satisfaits du salon, car nous avons séduit tous types de profils. » Contrairement à l’édition précédente, l’affluence a battu des records, de quoi ravir les organisateurs qui se sont notamment félicité de la fluidité du parcours de la réussite.

Marie BOULLENGER