A l’initiative du Rectorat et du Conseil Régional de l’Ordre des Experts Comptables

Un tournoi de gestion pour réconcilier les jeunes avec les chiffres

Publié dans l'édition Nord N. 8731 par

Confronté à une problématique de connaissance de la profession d’expert comptable par les jeunes, le Conseil Régional de l’Ordre des experts Comptables a co-organisé avec l’Académie de Lille et en partenariat avec la Caisse d’Epargne Nord France Europe un tournoi de gestion pour les élèves de STMG.

Lauréats et organisateurs.

Lauréats et organisateurs.

Le Conseil Régional de l’Ordre des Experts Comptables (CROEC)  Lille Nord-Pas-de-Calais a accueilli le mercredi 3 juin 2015 la phase finale du tournoi de gestion de l’académie de Lille qu’il co-organisait avec le rectorat de Lille. C’est en effet sur une initiative conjointe d’Hubert Tondeur, président du CROCE, et de Paul Hellwig, inspecteur d’académie et inspecteur pédagogique régional d’économie et gestion que cette première dans la région a pu toucher 2 400 élèves des 3 600 élèves de première STMG potentiellement concernés dans l’Académie et inscrits dans quelque 90 établissements pour les 2/3 publics et pour 1/3 privés.

Pourquoi un tel tournoi ? Son initiateur, Paul Hellwig, l’explique par la nécessité pour les experts comptables d’assurer leurs besoins de renouvellement en personnel qualifié et intéressé dans un contexte de perte d’attractivité et de peu de goût pour les chiffres chez les jeunes, ainsi que par le besoin pour l’Éducation Nationale d’impulser de nouveaux outils et de nouvelles méthodes pédagogiques.

Pour séduire ce public d’élèves de première Sciences et Technologies du Management et de la Gestion, les organisateurs et professeurs se sont appuyés sur un outil de simulation numérique sous la forme d’un serious games ou jeu sérieux qui a mis les élèves en compétition pour vendre des bilboquets et des lampes. Pour faire simple, « les élèves se connectent, prennent connaissance des données, saisissent leurs décisions en fonction des paramètres suggérés, fixation des prix de vente, des achats de matières premières, etc.,  et entrent en concurrence les uns avec les autres sur une période de 4 mois ou séries de décisions… » Au final, une pédagogie active qui a une nouvelle fois fait la preuve qu’il est possible et surtout efficace d’aborder des notions parfois complexes – la TVA, les besoins en fonds de roulement, délais de paiement… – et d’être poussé à l’analyse grâce aux outils numériques.

Après une première mise en compétition qui a fait participer environ 600 équipes de 4 élèves réparties en 9 pôles de 6 à 7 établissements, 9 équipes se sont donc affrontées en phase finale, venant des lycées Louis Pasteur de Somain, Arthur Rimbaud de Sin-le-Noble, Saint-Jude d’Armentières, Giraux Sannier de Saint-Martin-lès-Boulogne, Jesse de Forest d’Avesnes-sur-Helpe, Saint-Jacques d’Hazebrouck, Jean-Baptiste Corot de Douai, Camille Claudel de Fourmies et Saint-Joseph de Saint-Martin-lès-Boulogne. Le trio gagnant d’équipes a in fine été départagé sur la base d’une présentation en plénière à un jury de professionnels  de façon à valoriser la compréhension des problématiques de gestion et l’explication des réponses apporter pour les résoudre. L’équipe gagnante a été celle du lycée Saint-Joseph de Saint-Martin-lès-Boulogne, devant Camille Claudel de Fourmies et Jesse de Forest d’Avesnes-sur-Helpe. Chaque gagnant a reçu un iPad mini, remis par Frédéric Havret, directeur du marché des professionnels et des associations de proximité à la Caisse d’Epargne Nord France Europe, et chaque participant à la finale un bon d’achat de 50 € à la FNAC remis par Hubert Tondeur, président du CROEC, en présence de Myriam Maserak, déléguée académique à l’enseignement technique, représentant Jean-Jacques Pollet, recteur d’académie. Un Hubert Tondeur qui entendait, « au travers de ce jeu qui initie au maniement de concepts qui ont du lien avec la profession d’expert comptable, donner envie à ces lycéens de poursuivre en terminale et au-delà des études de gestion et de comptabilité. Notre objectif, c’est d’aller à la rencontre des jeunes pour leur faire découvrir la profession et des enseignants. » Objectif atteint.