Le 16ème Arras Film Festival

Arras, capitale du cinéma du 6 au 15 novembre

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9557 par

Avec un nouveau record de plus de 38 000 spectateurs avec 122 films en 2014, Arras Film Festival est un rendez-vous incontournable du cinéma en France. Accueillant depuis 2000 les plus grands noms du cinéma mondial dans le cadre d’hommages et de rétrospectives, il propose une riche sélection de films associant l’émotion, la réflexion et le divertissement au travers de nombreuses avant-premières, rétrospectives et un séduisant programme pour les enfants et leurs familles. Le festival, apprécié pour son ambiance chaleureuse, ses actions de formation et ses rendez-vous festifs et artistiques, se déroulera du 6 au 15 novembre.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

Le visuel d'Arras Festival Film.

Deux invités d’honneur. Aimant les sujets forts et ancrés dans une réalité historique et sociale, l’Irlandais Jim Sheridan s’est imposé au cinéma en signant des drames poignants d’une grande humanité. Il a réalisé une dizaine de films dont My Left Foot, Au nom du père et The Boxer avec pour interprète Daniel Day-Lewis. Ils témoignent pour la plupart de son engagement, de son excellente direction d’acteur et surtout de son incroyable talent à émouvoir sans jamais céder à la facilité.

Michèle Mercier est indissociable de la saga des Angélique, la série la plus populaire du cinéma français. Par ailleurs, sa filmographie révèle combien elle est une merveilleuse comédienne, qui a tourné pour les plus grands réalisateurs français et italiens en donnant la réplique aux meilleurs acteurs de son temps. Elle a traversé le cinéma des années 1960 comme une étoile dont la beauté n’avait d’égal que son talent.

Une compétition européenne et des prix. Le festival reproduit sa compétition créée en 2009 avec des Atlas d’or (Grand prix du jury) et d’argent (Prix de la mise en scène) distinguant les meilleurs films parmi une sélection de neuf long-métrages européens. La réalisatrice et scénariste Laetitia Masson présidera un jury de professionnels comprenant l’acteur Antoine Chappey, l’actrice Salomé Stévenin, l’acteur Malik Zidi, et le réalisateur slovène Boris Petkovic.

Un Prix de la critique sera décerné par un jury présidé par Gérard Lenne (vice-président du Syndicat français de la critique de cinéma), accompagné de Sandrine Marques (Le Monde), Mehdi Omaïs (Metro) et Patrick Duluc (France 3).

De son côté, le public attribuera le Prix du public (dotation de 5 000 € du Département du Pas-de-Calais). Un jury de lycéens de la région décernera un prix « Regards jeunes » au réalisateur du film primé, avec une dotation de 2 000 € offerte par BNP Paribas, partenaire officiel du Festival pour la 5e année consécutive.

 Un festival de films inédits et de rétrospectives. Cinquante-deux avant-premières, dont dix-neuf inédits − un record pour le Festival −, sont programmées avec deux régionales : Je ne suis pas un salaud et Je vous souhaite d’être follement aimée. Ce panorama intègre des productions mondiales, des œuvres d’auteurs connus côtoyant celles de jeunes réalisateurs au talent prometteur, et des films populaires de qualité. Les découvertes européennes comprendront une sélection de douze longs-métrages, inédits et avant-premières, ainsi qu’une sélection de neuf longs-métrages «Visions de l’Est» sur le cinéma des pays d’Europe centrale et orientale : un focus avec trois films sur le cinéma roumain, trois films slovènes et trois autres films serbes, slovaques et croates.

Les cinémas du monde sont toujours présents avec une sélection de six longs-métrages pour découvrir d’autres cultures et approcher les grands problèmes du monde (Tunisie, Cuba, Argentine, Guatemala, Chine et Iran).

Les rétrospectives proposent un regard sur « L’Irlande, d’un conflit à un autre » avec une sélection de quatorze films irlandais et/ou anglais, et un zoom « Braquages en tous genres » avec douze films qui décrivent la préparation, le déroulement et les suites de cambriolages de grande envergure dans les années 1950 à 1978 : Mélodie en soussol, L’Affaire Thomas Crown, Quand la ville dort, Sept hommes en or, L’or se barre, Le Cercle rouge, etc.

 Un festival des enfants…et des familles. Également prévus au programme, neuf films pour les enfants et leurs familles, ainsi que deux ciné-concerts et un film documentaire en VOSTF, Au bout de la vie lactée, pour la jeunesse. Des ateliers d’initiation et de découverte seront ouverts aux scolaires et aux centres sociaux.

Plus d’informations sur : www.arrasfilmfestival.com

 L’édition 2013 en quelques chiffres

− 38 352 spectateurs, 122 films et 29 pays représentés

− 45 avant-premières et 12 premières françaises

− 258 projections, 73 décentralisées

− 113 invités provenant de 18 pays

− 208 professionnels accrédités et 114 journalistes

− 5 leçons de cinéma et tables rondes, 62 ateliers d’initiation au cinéma