Salon #conext du 20 au 22 octobre 2015

Le commerce connecté, la révolution de demain pour les entreprises et les consommateurs

Publié dans l'édition Nord N. 8748 par

 

P. Frutier

Euralogistic, catalyseur du développement de la logistique en Nord-Pas-de-Calais.

 C’est après le clic que tout commence… Une fois l’achat effectué, un monde pointu, technique et millimétré se met en route pour que le client puisse recevoir son colis à temps. Car qui dit consommateur exigeant, dit logistique de pointe qui doit toujours avoir un temps d’avance sur les tendances commerciales. Troisième région logistique de France, le Nord-Pas-de-Calais brille par son rayonnement et sa position géographique, en plein cœur de l’Europe. Avec, en chef de file, le pôle d’excellence Euralogistic, situé sur la plate-forme multimodale de Dourges. En son sein, le campus Euralogistic, inauguré en 2012, qui forme les meilleurs logisticiens de France. Rencontre avec Laurent Desprez, délégué général du Pôle, qui nous livre sa vision du commerce de demain ainsi que les secrets qui se cachent derrière les clics des internautes.

La Gazette. Quel est le rôle du pôle d’excellence Euralogistic ?

Laurent Desprez. Les cinq salariés du Pôle travaillent en étroite collaboration avec notre réseau d’entreprises, les partenaires des opérations, mais aussi les clubs logistiques de la région Nord-Pas-de-Calais comme le club logistique 59/62, le club logistique du Hainaut, le club logistique hospitalière, mais aussi les représentants professionnels (FNTR…). Notre rôle est d’accompagner leur développement et de les mettre en réseau. Mais aussi d’apporter une expertise sur des projets porteurs pour le territoire, de faire travailler les entreprises ensemble, de créer de nouveaux services et de faire la promotion de la logistique en France. Nous disposons aussi d’un savoir-faire innovant : le campus Euralogistic.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce campus ?

Il forme plus de 2 000 personnes chaque année, du CAP au master, de l’ouvrier au manager, en passant par le cadre, en formation continue ou initiale. Une autre de nos particularités est de réunir, sur le campus, plusieurs organismes de formation comme l’AFTRAL (Apprendre et se former en transport et logistique), Promotrans, l’université d’Artois, Loginov, ainsi que le groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification GEIQ transport-logistique. Pôle emploi a même installé – et c’est unique en France – un site dédié à la détection des habiletés des personnels de logistique. Nous avons également développé un label, «Le Compagnon de la logistique», qui récompense les meilleurs élèves sur la base de huit valeurs, un vrai gage de professionnalisme pour leur future employabilité. Notre but ? Former les meilleurs ouvriers de France en logistique !

La logistique souffre-t-elle encore d’une mauvaise image ?

Très certainement. Elle demande des savoir-faire techniques très pointus et concerne 42 000 emplois dans le Nord-Pas-de-Calais : une conséquence de notre terreau riche en acteurs de la grande distribution ou de la vente à distance. C’est aussi un secteur qui recrute, quel que soit le niveau d’études… Un entrepôt, c’est une cathédrale de technicité. Nous avons l’ADN logistique en nous ! Il n’y a pas de e-business efficace sans logistique bien structurée.

C’est-à-dire ?

Le Nord-Pas-de-Calais est fort de son savoir-faire en e-commerce, mais il doit s’appuyer sur la logistique et ses flux. Il n’y a pas de digital sans logistique. Le client, derrière son ordinateur, sa tablette ou son smartphone, veut être livré toujours plus vite et veut surtout pouvoir retourner son produit. Ce qui est méconnu, c’est que la logistique du retour coûte trois fois plus cher ! Le produit retourné peut ne plus être emballé ou a déjà été porté… Il faut le contrôler, le remettre aux normes et en stock. C’est du cas par cas, la partie cachée de l’iceberg !

D’autant plus que le consommateur est de plus en plus exigeant…

En effet ! Un certain nombre de personnes renoncent à valider leur panier pour des raisons de logistique ou de disponibilité des produits. Ce qui prouve bien que la logistique est une discipline très fine et de plus en plus stratégique pour l’entreprise, avec son corollaire : la supply chain. Les entreprises en ont pleinement conscience, d’autant que de nouvelles méthodes efficaces voient le jour. Il y a quelques années, le drive, les circuits courts ou l’impression 3D n’existaient pas. À chaque nouveau mode de distribution, la logistique doit s’adapter en termes de coûts ou d’empreinte carbone. Il faut s’adapter aux livraisons à domicile, en ville, en points relais, etc. La logistique du e-commerce est particulièrement innovante. L’enjeu, c’est qu’il n’y ait pas de conflit : le consommateur veut de la transparence.

On comprend l’importance de la bonne gestion de la logistique dans les entreprises, quels que soient leurs secteurs d’activité.

Le Graal, c’est une bonne coordination entre les différents services : les finances, les achats, l’administration… Quand la supply chain est bien gérée, le chiffre d’affaires est consolidé. La logistique est une discipline utile et transversale à l’entreprise, quels que soient sa taille et son secteur d’activité. Sur le campus, nous proposons des formations sous la forme de serious games qui mettent les salariés en situation réelle. Nous avons déjà travaillé avec plus de 200 cadres et avons été cités en modèle lors de la Conférence nationale sur la logistique pour notre travail de sensibilisation : c’est une reconnaissance de notre savoir-faire.

Logistique semble rimer avec discipline et organisation…

Tout à fait ! Cette discipline va amener de meilleurs développements dans l’entreprise, les postes de logisticiens sont devenus de plus en plus importants. Aujourd’hui, les entreprises sont dispersées sur les territoires, avec des équipes qui parlent des langues différentes. Il faut donc une supply chain extrêmement bien huilée. Investir dans la logistique et dans les moyens humains, c’est un pari gagné d’avance ! C’est comme mettre un tigre dans un moteur !

#conext est souvent l’occasion de dévoiler des innovations en termes de commerce connecté. De votre point de vue, comment voyez-vous la logistique de demain ?

Demain, si l’on a des objets connectés qui permettent de connaître l’état des stocks en temps réel, ce serait des économies phénoménales : on évite les déperditions, les vols, les dégradations…

#conext et ses temps forts

1. L’espace Innovation

− Le Connected Innovation Village, showcase d’une vingtaine de start-up innovantes autour de quatre thématiques : smart shopping solutions, social shopping, digital shopping, innovation lab.

− New Shopping Experience 6.0 : tester et expérimenter les nouveaux usages du commerce et les parcours de vente de demain.

− National French Tech qui accueille des startups sélectionnées sur tout le territoire.

 2. Les conférences

Quatre piliers : data, commerce, logistique et relation client

Mardi 20 octobre : (e)commerce, stores are back

Mercredi 21 octobre : data revolution (data driven marketing, data décryptage et tendances)

Jeudi 22 octobre : sécurité des données et confiance numérique

Nouveauté 2015. Chaque journée débutera par une keynote en plénière.

Mardi 20 octobre de 11h à 12h : «Le consommateur est de plus en plus connecté, quels enjeux et quels impacts pour des enseignes qui se réinventent ?», avec les interventions de Monsieur Bricolage, Eram, Make me Sound, Médiamétrie et la FEVAD

Mercredi 21 octobre de 11h15 à 12h15 : «Data is the key to relevant retailing online, offline and across borders» avec la SNCD, mais aussi Gary Laben, global chief data officer de l’agence américaine de marketing conversationnel Wunderman et chief executive officer KBM Group.

Jeudi 22 octobre de 11h15 à 12h15 : «Sécurité des transactions de paiement et authentification» avec les interventions de TSI, de Natural Security Alliance et Utocat.

 3. Job Dating

Jeudi 22 octobre à partir de 13h30 : session de speed recruiting en partenariat avec www.emploi-e-commerce.com. 100 offres proposées.

Les 20, 21 et et 22 octobre à Lille Grand-Palais. Informations sur www.vadconext.com