Développement durable

Le World Forum 2015 réinvente la croissance

Publié dans l'édition Nord N. 8748 par

Du 20 au 22 octobre prochain, se tiendra à Lille la 9e édition du World Forum, rendez-vous incontournable du monde de l’entreprise qui s’interroge sur la façon de rendre l’économie plus responsable. Cette année, le thème fédérateur sera «La croissance se réinvente ici».

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

maxime-dufour-photographies_1955

World Forum.

 Philippe Vasseur, toujours à l’origine de l’événement, a souhaité recentrer les débats sur cette notion de croissance dont l’évolution depuis des années bouscule les décideurs économiques : « Nous allons vers de nouveaux modèles de business. Comment  les construire ? Comment répartir la croissance générée par ces modèles ? Qui en profite ? Car même pour de nouveaux modèles économiques comme Airbnb ou Uber, il y a parfois une captation capitalistique qui va à l’inverse de la croissance recherchée.« 

 Leaders mondiaux. Une centaine d’intervenants venant de 25 pays seront présents, provenant aussi bien de grandes entreprises que de PME. Parmi les grands leaders mondiaux qui se déplaceront, citons Michel Landel, PDG de Sodexo, Dirk Van De Put, CEO de l’entreprise canadienne McCain Foods, Didier Leroy, premier vice-président exécutif non japonais de Toyota et originaire du Nord, Stéphane Richard, PDG d’Orange, ou Pierre-René Lemas, DG de la Caisse des dépôts. «Le World Forum se recentre sur ses fondamentaux, à savoir les entreprises. Je suis convaincu que les changements du monde passeront par les entrepreneurs, par rapport aux politiques qui jouent selon d’anciens modèles», confie Philippe Vasseur.

 Présence de Nordistes. Parmi les régionaux de l’étape, un focus sera fait sur la troisième révolution industrielle (TRI). Une vingtaine d’entreprises du Nord-Pas-de-Calais s’inscrivant dans la TRI viendront témoigner, autour de Bruno Lechevin, président de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Egalement, un an après le lancement du SoBizHub − le projet de social business en Nord-Pas-de-Calais −, le World Forum consacrera plusieurs sessions au social business en Nord de France. Sera également évoquée la COP21, en présence notamment d’Emmanuelle Latouche du cerdd, Centre ressource du développement durable basé à Loos-en-Gohelle. Enfin, en lien avec le programme culturel de Lille 3000 Renaissance, un zoom sera fait sur ses villes qui réinventent la croissance urbaine, avec l’exemple de Rio de Janeiro, Detroit ou Eindhoven.

A. Henry-Castelbou

Rio de Janeiro.

 Soirée live. «Nous souhaitons également être des dénicheurs de talents !» insiste Philippe Vasseur qui a invité des PME innovantes, comme Hyperloop avec son projet de relier San Francisco à Los Angeles en 30 min grâce à des capsules propulsées 1 200 km/h. «Et nous voulons que les jeunes prennent le pouvoir ! 1 500 d’entre eux seront invités lors de la soirée du 21 octobre pour assister à la présentation d’une centaine de solutions pour un monde responsable. Des pitchs vidéo ont été déposés par des jeunes et sélectionnés par nos soins. Nous serons parallèlement en duplex avec 10 000 jeunes partout dans le monde», précise le président du World Forum qui espère que les entreprises décèleront parmi eux des graines d’entrepreneurs innovants (tous les projets sont sur www.nolimit2015.org). En tout cas, 6 000 participants sont attendus pendant trois jours au Nouveau-Siècle à Lille. Mais déjà Philippe Vasseur pense aux 10 ans du World Forum en 2016 : «Il y aura des surprises !»

Troisième révolution industrielle (TRI) : des nouvelles du livret d’épargne et d’un nouveau fonds d’investissement.

Alors que Philippe Vasseur présentait le 15 septembre dernier le programme du World Forum 2015, il en a profité pour faire un point sur les outils de financement mis en place dans le cadre de la TRI.

«Le livret d’épargne « Troisième Révolution industrielle » lancé par les CCI Nord de France et le Crédit coopératif devrait atteindre les 10 millions d’euros à la fin de sa  première année, le 22 janvier 2016. Si l’objectif est tenu en volume, je suis déçu par le nombre d’ouvertures de livrets qui atteingnent à peine un millier, sur quand même 70 départements français. Ce livret n’est pas assez populaire. Début 2016, l’épargne récoltée pourra financer des projets de PME en lien avec la TRI.» 

Un nouveau fonds d’investissement dédié à la TRI va également voir le jour. «Nous travaillons avec le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, la BEI (Banque européenne d’investissement), la Caisse des dépôts, les deux Départements et les communautés urbaines de Lille, Arras et Dunkerque. Ce fonds devrait être bouclé avant la fin de l’année, à hauteur de 50 millions d’euros, ce qui permettrait de créer un effet de levier jusque 200 millions d’euros. Son existence sera indépendant du scrutin politique de décembre. Ce fonds a vocation à financer des ETI ou des grands groupes.» Ce fonds d’investissement complète les solutions proposées par le livret d’épargne ou les plates-formes de crowdfunding. Ainsi, l’objectif sera atteint : avoir une palette complète de financements pour les projets relevant de la TRI.