Santé

L’UGECAM modernise et agrandit son site vendinois

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9556 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

ACT'Presse

Nicolas Revel, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, Jean-Yves Grall, directeur de l’Agence régionale de santé Nord-Pas-de-Calais, et Didier Hiel, maire de Vendin-le-Vieil, ont inauguré la maison d’accueil spécialisée Les Héliantes.

Le groupe UGECAM, premier opérateur de santé privé à but non lucratif en France, œuvre dans le domaine des soins de suite et de la réadaptation. Il représente 10% de l’offre nationale en rééducation fonctionnelle, 7% en matière de soins de suite. «Nous intervenons également dans le secteur médico-social et représentons à l’échelle nationale 17 % de la réinsertion professionnelle des travailleurs handicapés», souligne Clémentine Spieser, directrice adjointe de la délégation Nord-Pas-de-Calais-Picardie de l’UGECAM.
Le groupe UGECAM, c’est 225 établissements, 14 500 lits et un peu plus de 13 500 professionnels de santé qui œuvrent chaque jour au bien-être des patients. «La délégation Nord-Pas-de-Calais-Picardie compte quant à elle 18 établissements, dont celui de Vendin-le-Vieil qui fait actuellement l’objet d’importants travaux d’agrandissement et de modernisation.»
Première maison d’accueil sur le bassin minier, le site Antoine-de-Saint-Exupéry avait en effet besoin d’être mis aux normes, notamment dans le domaine de l’accueil des personnes lourdement handicapées, et passe par la même occasion de 36 à 72 places. Il accueille des adultes en situation de handicap et présentant une grande dépendance dans les actes de la vie quotidienne. «La MAS Les Hélianthes, en rez-de-chaussée, a été imaginée sous forme de quatre petites cellules indépendantes, avec un jardin fermé. Il s’agit d’un lieu de vie où les équipes pluridisciplinaires travaillent au maintien et au développement de l’autonomie des personnes accueillies», poursuit la directrice adjointe.
L’extension de cette structure a été possible grâce à la construction d’un nouveau bâtiment sur des terrains disponibles sur l’arrière du centre existant. «Elle a été financée à 100% par l’Assurance maladie. Le bâtiment a bénéficié d’une orientation de la MDPH et répondant à un besoin du feu vert de l’ARS.»

ACT'Presse

L'établissement, moderne, est organisé en plusieurs petites unités de soins.

Un projet global. Inaugurée en présence de Nicolas Revel, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, Jean-Yves Grall, directeur de l’Agence régionale de santé Nord-Pas-de-Calais, et Didier Hiel, maire de Vendin-le-Vieil, la maison d’accueil spécialisée offre un tout nouveau visage, avec de nouveaux équipements et une capacité doublée. Le projet de développement du site de Vendin-le-Vieil comprend également la création d’une structure alternative d’accueil spécialisé et un hôpital de jour pédiatrique.
«Nous investissons 18 millions d’euros dans la reconfiguration de ce site et allons, d’ici fin 2016, y créer 65 emplois supplémentaires», souligne Michelle Carzon, médecin et directrice nationale du groupe UGECAM.
L’hôpital de jour pédiatrique aura une capacité d’une quinzaine de lits et sera ouvert à des enfants et des adolescents souffrant de déficiences psychiques ou de graves traumatismes. La structure alternative d’accueil spécialisé aura, quant à elle, une capacité de 30 lits et accueillera des personnes nécessitant une prise en charge psychiatrique temporaire, afin de préparer leur retour à l’autonomie.
Grâce à ses nouveaux équipements, le centre Antoine-de-Saint-Exupéry de Vendin-le-Vieil sera l’un des sites médico-sociaux du groupe les mieux dotés à l’échelle de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Un geste fort de l’UGECAM dont l’objectif est «d’amener les meilleurs soins dans le bassin minier», rappelle Michelle Carzon.