Financement de projets associatifs

Mine d’idées : bilan intermédiaire

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9556 par

Courant 2014, la Fondation de France avait lancé un appel à projets au profit du développement socio-économique et culturel du territoire de Lens-Liévin et Hénin-Carvin. Un point d’étape a été récemment organisé en présence de plusieurs lauréats venus témoigner. Rencontre.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

ACT'Presse

Lors de ce point d’étape, Gilbert Courouge et Laure Decouvelaere ont souhaité rappeler les conditions d’accès aux projets «Mine d’idées».

Il y a trois ans, la Fondation de France s’est questionnée sur les raisons pour lesquelles elle était trop peu sollicitée sur certains secteurs et beaucoup trop sur d’autres. «Nous voulions comprendre pourquoi il y avait une telle disparité entre les régions et avons décidé de changer notre manière de procéder», explique Gilbert Courouge, bénévole de la Fondation de France.
En effet, si les actions de la Fondation sont bien identifiées et reconnues dans certains secteurs géographiques, elles ne le sont pas partout. «Afin d’inverser la tendance, nous allons dorénavant vers les territoires les plus fragiles et qui ont le plus besoin de notre aide.» Une expérimentation a été lancée sur le bassin minier et plus particulièrement sur le territoire des communautés d’agglomération de Lens-Liévin et Hénin-Carvin, ainsi que dans les Hautes-Alpes.
L’intervention de la Fondation de France a pour but d’encourager les porteurs de projet en leur apportant un accompagnement et une aide financière. «Nous souhaitons avant tout les aider à structurer leurs idées, favoriser leur mise en réseau», appuie Laure Decouvelaere, déléguée régionale. Ce soutien leur permet entre autres de rencontrer des entreprises implantées sur le territoire.

Premiers résultats. Les premiers chiffres sont encourageants : «Nous enregistrons une accélération en termes de propositions de projets sur les deux secteurs précités.» Ainsi, 70 idées ont été déposées depuis avril 2014 et 25 projets ont d’ores et déjà fait l’objet d’un financement de la Fondation de France, pour un montant total de 250 000 euros, en partenariat avec Maisons et Cités et la Caisse des dépôts et consignations.
Quatre projets ont été cités. Celui de l’association Culture et Liberté Pas-de-Calais promeut la diversité culturelle et les idées des habitants d’un quartier situé en zone urbaine sensible à Lens. L’association carvinoise Impulsion, labellisée « Régie de quartier », encourage les solidarités de proximité en impliquant les habitants. Quant à Mine de cultures à Hénin-Beaumont, il s’agit de la mise en valeur de la richesse linguistique du territoire, tandis que l’association Le Petit Home à Lens veut favoriser l’égalité des chances pour les enfants, et ce avant l’entrée à l’école.
Les responsables de ces quatre projets ont expliqué comment la Fondation de France les avait soutenus et ce qu’ils ont pu réaliser grâce aux crédits alloués. À chaque fois, ils ont permis de concrétiser plus rapidement les actions envisagées, d’aller plus loin et même parfois de révolutionner la vie de tout un quartier.
La Fondation de France organise régulièrement des appels à projets à raison de deux par an.

Dossier de candidature : renseignements sur le site internet www.fondationdefrance.org