ARTOIS

Cérémonie des voeux au monde économique

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9572 par

Pour la première fois, la CCI, les clubs d’entreprises de l’Artois et le Cercle Louvre‑ Lens entreprises ont organisé une cérémonie commune pour présenter leurs voeux au monde économique. La soirée, organisée au Louvre‑Lens le 28 janvier, a réuni près de 900 personnes.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Près de 900 personnes étaient présentes lors de la cérémonie des vTmux au monde économique. © ACT’Presse Édouard Magnaval, président de la chambre consulaire de l’Artois, a d’ores et déjà annoncé qu’il ne se représentera pas lors des élections qui se dérouleront à la fin de l’année 2016.

Près de 900 personnes étaient présentes lors de la cérémonie des vTmuxau monde économique.

Sur le départ pour le National Museum of Scotland, Xavier Dectot, directeur du Louvre-Lens depuis mars 2011, a, en sa qualité d’hôte de la soirée, a ouvert la cérémonie des voeux au monde économique de l’Artois. “C’est la première fois que le partenariat avec la CCI, les clubs d’entreprises et le musée du Louvre-Lens se traduit par une cérémonie des voeux commune”, a-t-il précisé. Un gros travail de terrain a été fourni par les équipes du musée pour constituer le Cercle Louvre-Lens entreprises qui rassemble 75 sociétés. “Notre musée est un enjeu économique important et je remercie toutes les entreprises qui ont cru à notre engagement et à notre force à convaincre.” Eric Duwicquet, président du dernier club d’entreprises né en Artois, sur la zone d’activité de Sainte-Catherine, lui a emboîté le pas, l’occasion pour le dirigeant de l’entreprise Mill’Adresses de vanter avec humour les avantages pour une société de rejoindre un club, qu’il soit de zone ou géographique. Évoquant la solitude du dirigeant d’entreprise et les maux auxquels il est quotidiennement confronté, Éric Duwicquet n’a pas manqué de préciser que “la dynamique insufflée par les clubs est positive et indispensable pour le développement et la santé des entreprises”. Sur l’Artois, la dynamique insufflée par la chambre consulaire est, de fait, la plus importante à l’échelle du territoire national : en quelques années, le nombre de clubs d’entreprises a été multiplié par trois, voire quatre, pour atteindre 40 clubs et environ 1 500 entreprises.

Année électorale.

Édouard Magnaval, président de la chambre consulaire de l’Artois, a d’ores et déjà annoncé qu’il ne se représentera pas lors des élections qui se dérouleront à la fin de l’année 2016.

Édouard Magnaval, président de la chambre consulaire de l’Artois, a d’ores et déjà annoncé qu’il ne se représentera pas lors des élections qui se dérouleront à la fin de l’année 2016.

La raréfaction des financements, la réorganisation du réseau consulaire, un contexte économique incertain inquiètent Edouard Magnaval qui, à l’issue d’une année 2015 de transition pour le réseau consulaire, ne briguera pas un nouveau mandat lors des élections consulaires de novembre 2016. “La raréfaction des financements nous a obligés à prendre des mesures drastiques, à faire des choix dans nos activités traditionnelles et à réduire fortement nos investissements.” Le président de l’établissement consulaire est en effet soucieux pour l’avenir.
Il faut dire qu’avec une baisse de l’ordre de 40% entre 2011 et 2016, la CCI de l’Artois a dû mutualiser ses compétences et se séparer de certains de ses collaborateurs. Autre point qui laisse le président Magnaval perplexe, les difficultés toujours plus importantes auxquelles les entreprises sont confrontées : “Je ressens une certaine inquiétude des entreprises que les mesures et les dispositifs de nos gouvernants successifs n’ont pas réussi à enrayer, alors que des solutions existent et qu’elles ont fait leurs preuves hors de nos frontières.”
Ce, alors même que le bilan d’Edouard Magnaval est plus qu’honorable, avec le développement d’Euralogistic, la création de Delta 3, l’extension du port fluvial de Béthune ou encore la dynamique des clubs d’entreprises. L’avenir pour le réseau consulaire en Artois s’annonce difficile. En attendant que des candidats se déclarent, Edouard Magnaval a d’ores et déjà donné rendez-vous aux chefs d’entreprise pour un forum des clubs qui se déroulera le 23 juin 2016 à Artois Expo.