LAURÉAT DANS LA CATÉGORIE “ÉVALUATION DE LA SITUATION DE LA PERSONNE ÂGÉE”

Compagnon 2.0, la canne du futur

Publié dans l'édition Nord N. 8766 par

Fruit d’une alliance entre R&D2 Innovate, Unistudio et Phoceis, la canne connectée “Compagnon 2.0”  entend améliorer le quotidien des seniors. Zoom sur une innovation made in Lille.  Lauréate du projet “Silver Surfer” le 5 février dernier dans la catégorie “évaluation de la situation de la personne âgée”, la “canne du futur” a séduit les jurys. […]

D.R.

Ci-dessus, Stéphane Demeerseman, gérant de RD2 innovate aux côtés de Paul-Etienne Méligne, designer d’Unistudio. Loin d’être un objet i-tech, la canne noire se veut discrète. Mais une déclinaison de gamme est actuellement en réflexion.

Fruit d’une alliance entre R&D2 Innovate, Unistudio et Phoceis, la canne connectée “Compagnon 2.0”  entend améliorer le quotidien des seniors. Zoom sur une innovation made in Lille. 

Lauréate du projet “Silver Surfer” le 5 février dernier dans la catégorie “évaluation de la situation de la personne âgée”, la “canne du futur” a séduit les jurys. L’idée ? Aider les personnes âgées à sortir de leur domicile grâce à une canne connectée capable d’envoyer des signaux d’alerte. “Nous avons répondu à un besoin connu” dixit Stéphane Demeerseman, gérant de R&D2 innovate. En cas de chute, malaise ou autre, l’utilisateur active un bouton d’appel d’urgence durant cinq secondes – curseur encore en réflexion – pour alerter proches et professionnels. Une première notification sur l’application est envoyée aux proches. En cas de non-réponse, une deuxième alerte est transmise ainsi qu’un appel vocal aux anges-gardiens, personnes qui se sont portées volontaires pour venir en aide aux personnes âgées. Si personne ne se manifeste, les secours sont prévenus. “Les familles, les secours et les anges-gardiens sont alertés en l’espace de deux minutes” résume Stéphane Demeerseman.

Objet 100% connecté. La canne intègre un système de géolocalisation (GPS) ainsi qu’une carte SIM pour assurer la communication entre les utilisateurs. “La canne peut être géolocalisée dans le monde entier à partir du moment où il y a de la 2G” note l’intéressé. D’autres réflexions sont toujours actuellement en cours dont l’algorythme de détection de chute et de présence. L’équipe a, par ailleurs, mis au point un système efficace qui consiste à récupérer l’énergie du mouvement de la canne, qui permet de ne recharger que très rarement (voire jamais) la canne.

Alliance efficace. Le projet est initié en mai 2015 sur un programme lancé par Unistudio (studio de design industriel) et R&D2 Innovate (bureau d’études produits). “Nous avons réfléchi au principe d’aider les seniors à se mouvoir. Il y a d’abord eu une réflexion autour du développement de déambulateurs mais au fur et à mesure on s’est rendu compte qu’il y avait un gros besoin sur la canne. On s’est donc focalisé sur ce produit pour ajuster des fonctions d’appel d’urgence “ précise Stéphane Demeerseman. Très vite, Phoceis (agence de conseil et marketing digital) a rejoint le projet. “ Un trio parfait pour développer la canne “ selon le gérant de R&D2 Innovate. Unistudio est chargé de la partie usage et design, R&D2 Innovate de la mécanique et Phoceis de l’électronique. Les jeunes sociétés nordistes viennent de connaître un dénouement heureux en étant distinguées : “C’est une fierté pour toute l’équipe – sept profils au total – car en tant que bureau d’études nous travaillons pour des clients. Cette fois, c’est un sujet de laboratoire, le produit est né ici grâce à nos idées de départ” témoigne l’intéressé. Un travail d’études a également été réalisé en amont auprès des utilisateurs afin d’évaluer la satisfaction. Et le résultat s’est avéré positif.

Et maintenant ? En obtenant une subvention à hauteur de 6 500€ en novembre, l’équipe a pu développer l’application électronique et réaliser les prototypes. Désigné comme lauréat, Compagnon 2.0 va pouvoir désormais bénéficier d’une nouvelle subvention de la BPIFrance et PRI (pouvant aller jusqu’à 200 000 € par projet et plafonné aux fonds propres de la société). Place désormais à la phase d’industrialisation et de distribution. “Nous avons engagé les pourparlers avec plusieurs sociétés et Eurasanté. Il y a plusieurs hypothèses” se réjouit le gérant de RD2 Innovate. Le produit devrait être sur le marché international en 2018.

Marie BOULLENGER