CAP NUMERIC

Acteur incontournable de la Côte d’Opale

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9577 par

Cap Numeric est une association qui regroupe plus d’une trentaine d’adhérents sur le territoire de la Côte d’Opale. La vocation de cette association est d’éveiller les consciences à la transition digitale, de fédérer les acteurs du numérique et les accompagner dans cette transition. L’association organise chaque mois les Digital Happy Hours, un événement sur diverses […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Cap Numeric est une association qui regroupe plus d’une trentaine d’adhérents sur le territoire de la Côte d’Opale. La vocation de cette association est d’éveiller les consciences à la transition digitale, de fédérer les acteurs du numérique et les accompagner dans cette transition.
L’association organise chaque mois les Digital Happy Hours, un événement sur diverses thématiques liées au numérique. Les acteurs de la Côte d’Opale se retrouvent pour échanger avec les membres de l’association. Organisées à Boulogne-sur-Mer, Calais ou Dunkerque, les Digital Happy Hours permettent d’aborder un certain nombre de sujets liés au développement du territoire, aussi bien dans le domaine économique, éducatif que culturel. Le 25 février dernier, un rendez-vous était organisé à Nausicaà en présence de Philippe Vallette pour débattre autour de la Blue Society ou “Sea For Society (SFS)” qui répond à un besoin croissant d’assurer une gestion durable des services fournis par les écosystèmes marins et littoraux, dans un objectif de développement économique et social basé sur la durabilité, le bien-être et l’équité. Au mois de janvier, les participants aux DHH s’étaient retrouvés au LISIC à Calais, le Laboratoire d’informatique signal et image de la Côte d’Opale. Ils ont découvert les potentialités de ce laboratoire en termes d’innovation dans les domaines du traitement du signal ou autres applications liées à la recherche de sources de pollution issues de l’activité humaine terrestre et maritime.

D.R.

Philippe Vallette, directeur général de Nausicaà, lors de la présentation de la Blue Society.

Ils ont également découvert les potentialités de l’Ecole d’ingénieurs du Littoral Côte d’Opale (EIL Côte d’Opale) qui forme des ingénieurs dans les secteurs du génie industriel et de l’informatique, et qui offre l’opportunité d’engager des partenariats avec les entreprises dans le cadre de projets industriels collectifs (PIC) ou de suivre des formations diplômantes pour devenir ingénieur. Au mois de décembre, c’est au sein de la communauté d’agglomération du Boulonnais, que le label “French Tech” a été abordé. La réflexion a notamment porté sur le plan d’actions et d’équipements pour l’innovation numérique, économique et sociale à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs. Des interventions de spécialistes du domaine ont apporté une expertise à cette réflexion. Le prochain rendez-vous est fixé courant mars à Dunkerque. Cap Numeric est devenu ce trait d’union indispensable entre les entreprises et les institutions pour bâtir en parfaite concertation la transition numérique des territoires.

Lucy DULUC