HORAIRES ÉLARGIS, NOUVEAUX MÉTIERS RENFORCÉS, COLLABORATEURS FORMÉS

La Caisse d’épargne Nord France Europe veut toujours mieux accompagner ses clients

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9579 par

Besoins accrus de conseil, de personnalisation, d’expertise, de qualité, de joignabilité, de réactivité… la liste des attentes des clients des établissements bancaires est multiple. La Caisse d’épargne Nord France Europe n’y échappe pas et modernise, pour la conforter et la développer, sa relation clientèle dans ses aspects tant humains que digitaux.  Pour bénéficier d’une forte […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Daniel Bricka, membre du directoire du pôle Banque de détail de la Caisse d’épargne Nord France Europe.

Besoins accrus de conseil, de personnalisation, d’expertise, de qualité, de joignabilité, de réactivité… la liste des attentes des clients des établissements bancaires est multiple. La Caisse d’épargne Nord France Europe n’y échappe pas et modernise, pour la conforter et la développer, sa relation clientèle dans ses aspects tant humains que digitaux. 

Pour bénéficier d’une forte image de proximité naturelle et s’être interrogée courant 2015 sur les points clefs d’une relation bancaire efficace et appréciée sur lesquels s’appuyer pour les années qui viennent, la Caisse d’épargne Nord France Europe (CENFE) s’est engagée depuis janvier 2016 dans un processus d’évolution à même de conforter ce positionnement.Le challenge d’une relation de proximité. Des atouts dans son accompagnement clients, la Caisse d’épargne Nord France Europe (260 agences en Nord – Pas-de-Calais) n’en manque pas avec, par exemple, déjà une forte complémentarité des métiers : ici 120 collaborateurs au service des clients patrimoniaux de la banque, là 350 dédiés au marché des professionnels, et “toujours en proximité”, explique Daniel Bricka, membre du directoire du pôle Banque de détail. “Dans toutes les agences, vous avez un point de contact pour les clients professionnels. Les directeurs d’agence vont de plus en plus s’occuper de la clientèle patrimoniale. Ce sont là de vrais atouts et nous arrivons à associer proximité et propositions de services comme la Banque privée, la Gestion privée.” C’est aussi la possibilité pour les clients de pouvoir choisir leur média de contact entre l’agence, le téléphone, le courriel et même la visioconférence, même si celle-ci n’est que peu demandée, “en évitant le piège du tout digital”. Chaque client dispose de son conseiller attitré. Et Daniel Bricka d’expliquer que “ce qui importe vis-à-vis du client, c’est d’être attractif, avec une proximité qui n’est pas seulement géographique, mais qui permet d’avoir des équipes suffisamment différenciées pour répondre à toute question. Nos clients attendent de nous de plus en plus d’expertise, de réactivité”. C’est pour répondre à ce challenge et aux attentes de la clientèle qui ne cessent d’évoluer que la Caisse d’épargne a entrepris depuis janvier de faire évoluer et progresser ses organisations, notamment en termes d’horaires et de métiers, en réponse aux équations d’accessibilité, de services à apporter et de formation auxquelles elle est soumise.

Des horaires élargis. Depuis début janvier et après analyse des attentes de sa clientèle, la Caisse d’épargne Nord France Europe a fait le choix d’élargir ses horaires sur la tranche 12h-13h, “un choix assez largement plébiscité, tant les clients ont pris l’habitude de profiter de la pause méridienne”, même si d’aucun auraient préféré une ouverture au-delà de 18h. Pour répondre à la spécificité des grandes villes et des grandes agences, six de ces dernières sont engagées dans un test d’ouverture en journée continue, de 9h30 à 18h, pour une durée de six mois.

Des métiers en évolution. Dans le même ordre d’idée d’une réponse appropriée aux attentes de la clientèle, la Caisse d’épargne Nord France Europe s’est engagée dans le renforcement de deux métiers clefs qui n’existaient pas il y cinq ans. C’est ainsi que 60 nouveaux gestionnaires de clientèle patrimoniale sont depuis le 1er janvier 2016 totalement opérationnels après une formation à l’approche patrimoniale, une réponse au constat que la clientèle devient de plus en plus pointue dans ses demandes sur les sujets par exemple liés à la retraite et aux placements. L’autre métier concerné est celui de conseiller de clientèle, qui est “un atout majeur de développement pour renforcer la relation avec certains de nos clients, notamment les jeunes, certes très portés digital mais aussi demandeurs de conseils en face à face”. Là aussi, 40 étaient en poste au 1er janvier, pour un objectif de 100 au 31 décembre 2016.

Formation “Préférence client”. Sans renoncer aucunement à l’expertise métier que tout client attend de son interlocuteur bancaire, la Caisse d’épargne Nord France Europe a initié et construit un programme de formation de 10 000 jours/hommes sur les années 2016-2017, destiné notamment à mettre les 1 400 collaborateurs de son réseau commercial en capacité de travailler en fonction de l’outil utilisé par leurs interlocuteurs (téléphone mobile, Internet, tablette, smartphone) et non en fonction de leurs propres outils de travail, mais aussi à renforcer le management de proximité qu’assurent les directeurs d’agence. “Ce programme de formation, “Préférence client”, repose sur trois socles : un socle métiers indispensable et à ne pas perdre de vue, un socle clairement digital et un socle management d’équipe”, insiste Daniel Bricka en mettant en exergue le caractère innovant de sa construction par la sollicitation de l’ensemble du réseau et de sa mise en œuvre via des parcours largement personnalisés en fonction des souhaits et des besoins de chacun des collaborateurs. De quoi, au final, conforter l’établissement, qui fêtera en 2018 ses 200 ans, et son réseau commercial “dans une relation de confiance authentique et durable” avec ses 1,8 million de clients.

 Jean-Luc DECAESTECKER