LÉPINARD À COURCELLES-LES-LENS

Le spécialiste régional de la fermeture industrielle et commerciale

Publié dans l'édition Nord N. 8770 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le directeur, Jean-Pierre Batheux, devant le hublot horizontal qu’il vient de breveter pour les portes de garage.

Ancien salarié d’Usinor, Jean‑Pierre Batheux rachète en 2006 l’entreprise Lépinard à Courcelles‑les‑Lens. Il reprend les 19 salariés – ils sont aujourd’hui  25 –, dont le directeur technique, héritier d’un vrai savoir‑faire “Made in France” dans le profilage des métaux. En quelques années, l’entreprise devient le spécialiste régional de la fermeture industrielle et commerciale et se positionne avec succès sur le marché des portes sectionnelles de garage. Malgré les difficultés rencontrées dans le secteur du bâtiment, Lépinard maintient son chiffre d’affaires de 3 millions d’euros.

Au cœur des 4 000 m² d’ateliers de fabrication et des nombreuses machines outils ultra-performantes, se niche un banc d’étirage des années 50, entièrement conçu par les deuxième et troisième générations de la famille Lépinard. Cette machine façonne quelques milliers de tringles à rideaux en laiton par an. Le principe de fabrication consiste à compresser deux bandes de métaux que sont l’acier et le laiton, tout en les étirant et en les agglomérant à froid. C’est l’un des rares savoirfaire français qui occupe encore une niche, prisée par les grands passementiers parisiens. Ces tringles cannelées non fermées permettent d’installer un cordon à tirage à l’intérieur pour ne pas toucher les doubles-rideaux lors de leur fermeture ou ouverture. Destinées au marché du luxe, ces tringles sont exportées notamment au Japon, aux EtatsUnis et dans les pays arabes. “Lépinard est sans doute le seul au monde à faire encore ça”, commente Jean-Pierre Batheux, fier de cet héritage. Ces techniques ont permis de faire évoluer au fil des années la qualité des autres produits, à l’image des rideaux métalliques destinés aux commerces de centre-ville, aux magasin des centres commerciaux et également des particuliers. Un rideau d’acier à chaque besoin. “Le banc de façonnage automatique a permis de gagner une heure sur la fabrication des rideaux métalliques”, explique un technicien en train d’apporter les dernières finitions à un rideau en maille bijoutière. Il existe un type de rideau pour chaque besoin : rideaux plats, rideaux perforés, mailles bijoutières, etc. Les fameuses grilles Cobra offrent notamment une visibilité totale de la vitrine tout en garantissant une bonne sécurité anti-effraction du magasin. Les structures qui portent les rideaux métalliques sont conçues en acier galvanisé ; les axes d’enroulement, avec bobines à ressort ou motorisation tubulaire. Tous les produits sont réalisés sur mesure jusqu’au façonnage au moment de l’installation. Lépinard travaille avec un réseau de revendeurs et poseurs agréés dans toute la région au nord de Paris et mise sur la fiabilité et la qualité de ses produits en réponse aux normes en vigueur. “Un rideau métallique peut durer trente ans, souligne le directeur, s’il est entretenu comme il se doit.” Dans le rideau métallique, Lépinard est aujourd’hui la référence régionale. Fort de ce savoir-faire, l’industriel s’est lancé sur le marché des portes sectionnelles de garage.

Des portes de garage sur mesure. Chaque année, des milliers de portes sont ainsi assemblées dans son atelier. “Nous importons les panneaux sandwiches isolants des pays européens, explique JeanPierre Batheux, car il n’existe pas de fabricant français dans ce domaine. Et nous assemblons sur place.” L’industriel mise sur le côté personnalisable du produit. Les portes de garage sont devenues en quelques années un objet qualitatif de décoration pour les particuliers. Couleur, décors en inox, hublots, tout est prétexte à la différenciation. L’industriel vient de breveter un hublot horizontal qui fait déjà tâche d’huile, et vient de signer un partenariat exclusif avec un motoriste américain, Lift Master, qui a mis au point une application sur smartphone pour commander la porte à distance. Les portes de garage aussi sont entrées dans l’ère de la customisation.

Lucy DULUC