INTERNET TRÈS HAUT DÉBIT

Orange déploie la fibre sur le territoire de la communauté d’agglomération de Lens‑Liévin

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9579 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Laurent Vitoux et Sylvain Robert ont rappelé les intérêts du déploiement de la fibre pour le territoire lensois.

Dernièrement, Laurent Vitoux, délégué régional Orange, a dressé un état des lieux du déploiement de la fibre sur le territoire de la communaupole de Lens‑Liévin. L’occasion pour Sylvain Robert, président de la Communaupole, de revenir sur l’importance du très haut débit pour le territoire. D’ici à 2020, la CALL sera entièrement fibrée. 

Le déploiement de la fibre sur le territoire de la communauté d’agglomération de Lens-Liévin est un engagement de longue date que les élus souhaitent, pour de nombreuses raisons, mener à bien. “Nous avons tout d’abord la compétence développement économique. L’accès internet haut débit est aujourd’hui primordial pour attirer des entreprises et permettre à celles déjà présentes sur notre territoire de se développer”, justifie ainsi Sylvain Robert, président de l’Agglomération. D’autres éléments sont récemment venus s’ajouter comme le développement de plusieurs pôles, notamment celui du numérique culturel, et de plusieurs filières en rapport direct avec l’informatique, un secteur qui demande des ressources importantes. Alors que les départements du Nord et du Pas-de-Calais et la Région ont lancé, en 2012, un plan de développement du très débit sur le territoire de la CALL, plusieurs initiatives de déploiement ont été mises en œuvre par SFR/ Numéricable, tout d’abord sur le périmètre du Sildec, et par Orange dans le cadre de sa mission de couverture universelle. “L’objectif est que d’ici 2020, la fibre soit déployée sur l’ensemble de notre agglomération”, poursuit-il. De plus, il s’agit de raccorder le nouvel hôpital au très haut débit afin qu’il bénéficie ainsi des dernières innovations dans le domaine médical. Dans la course à la compétitivité des territoires, la fibre apparaît aujourd’hui comme un élément indispensable pour attirer de nouvelles entreprises et leur assurer le développement qu’elles peuvent espérer. Grâce à l’étroite collaboration avec les services de l’Agglomération, le déploiement de la fibre se fait et l’ensemble des foyers et des entreprises seront commercialisables d’ici à la fin de l’année 2022.Un déploiement rapide. Orange est donc l’opérateur désigné pour assurer la liaison fibre sur le territoire de la CALL. L’opérateur a mis en place un plan stratégique. “Nous avons mis 40 ans pour déconstruire le réseau téléphonique en cuivre, nous avons dix ans pour déployer le nouveau réseau”, précise Laurent Vitoux, délégué régional Orange. Di’ci à 2018, sur le territoire national, l’opérateur historique investira 3 milliards d’euros dans ce nouveau réseau, un investissement qui représente environ 20 fois celui du LouvreLens et 15 fois celui du Grand Stade. À l’échelle régionale, l’investissement global est de l’ordre de 1,2 million d’euros : “L’enjeu est de taille et doit permettre aux personnes qui n’ont pas le haut débit et qui se retrouvent à la marge de pouvoir enfin se connecter et profiter des nouveaux usages accessibles grâce à la technologie fibre optique.” Pour mener à bien sa mission sur le territoire des 36 communes de l’agglomération lensoise, l’opérateur l’a découpée en plusieurs phases. “D’ici la fin de l’année 2016, 17 communes de la Communaupole seront couvertes à 100% par la fibre, cela concerne 104 000 locaux (professionnels et d’habitation)”, souligne Laurent Vitoux, ajoutant qu’actuellement seuls 5 000 foyers des communes de Lens et Avion sont commercialisables. L’avantage de la fibre est qu’elle ne connaît pas d’affaiblissements de signal avec la distance. Elle propose des débits pouvant atteindre jusqu’à 500 Mbit/s, soit 30 fois plus que l’ADSL. Il faut ajouter à cela des débits montants de l’ordre de 200 Mbit/s. “Parallèlement à la fibre, nous allons déployer un réseau dédié aux objets connectés. Baptisé Lora, il s’étendra sur le bassin minier et la métropole lilloise”, conclut le délégué régional. Progressivement, et jusqu’en 2020, l’opérateur effectuera des travaux de déploiement du nouveau réseau. Les entreprises et les habitants de l’agglomération de Lens-Liévin devront encore patienter pour pouvoir en bénéficier.

Guillaume CUGIER