POUR SE PRÉPARER À LA FORMATION AUX MÉTIERS DU RAIL

Plus de 5 000 personnes suivent le MOOC du groupe Eurotunnel

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9575 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le 11 janvier dernier, le Groupe Eurotunnel a lancé un MOOC afin de sensibiliser le grand public aux métiers du rail. Bilan : plus de 5 300 personnes inscrites. Zoom sur un dispositif à succès… 

“Il y a une forte demande de conducteurs pour les trains de fret.” C’est de ce constat, rapporté par un porteparole du groupe, qu’est partie l’idée de créer un MOOC, une formation en ligne ouverte à tous sur une période déterminée, pour valoriser les métiers du rail. Ce MOOC, développé en partenariat avec l’Emploi Store (Pôle emploi), l’EPSF (Etablissement public pour la sécurité ferroviaire) et Adecco ainsi que d’autres acteurs du secteur (Railenium et Itrans), se déroule sur une durée de six semaines et se termine le 6 mars. Le secteur ferroviaire a en effet besoin de 600 emplois en France : “Recruter des candidats présente de réelles difficultés alors que nous offrons des conditions d’employabilité fortes (CDI, formation rémunérée…), constat partagé par notre filiale Europorte ainsi que par les autres acteurs du fret ferroviaire . La valorisation d’une filière d’avenir, la richesse des métiers, la mise en avant d’un secteur innovant, en prise directe avec des emplois durables et non délocalisables sont autant d’éléments de réponse apportés par ce Mooc.” En cause : un rythme de vie particulier principalement dû à des voyages à répétition et à des horaires aléatoires. La formation devrait donc permettre de sélectionner les candidats dont le rail serait une vocation et qui se montreraient véritablement intéressés par le secteur.

Améliorer l’employabilité. “Le projet est né il y a un peu plus d’un an, affirme Bernard Lemière, Directeur Général du CIFFCO, le Centre International de Formation Ferroviaire de la Côte d’Opale. “L’enjeu était de pouvoir attirer des candidats potentiels via une plateforme collaborative, intégralement digitalisée et ouverte à toutes et tous, afin de les préparer au processus de recrutement et de formation des entreprises ferroviaires alors qu’il n’existe peu ou pas de formation secondaires ou supérieures en phase avec les attentes du secteur.” “L’objectif de ce MOOC est avant
tout de certifier les candidats ayant finalisé le parcours, explique Julien Marteel, chef de projet du 1er MOOC Emploi du Ferroviaire. Au travers de cette formation, les premières bases de la formation aux métiers du ferroviaire sont posées. Cette certification aura un effet levier et permettra aux entreprises ferroviaires d’identifier plus rapidement des candidats à potentiel, ayant démontré leur motivation et leur appétence pour ces métiers”. N’étant pas à proprement parler une formation, mais plutôt une initiation aux métiers du ferroviaire destinée à aider les entreprises du secteur dans leur recrutement. Entreprises qui ont la charge de former leurs employés, et qui doivent dépenser entre 50 000 et 70 000 euros entre le moment du recrutement et l’entrée en activité effective de l’employé. Une petite fortune, qu’il est nécessaire de dépenser à bon escient. Plus de 5300 candidats se sont inscrits lors de la première session. Au vu de son succès, la question se pose déjà : bientôt une deuxième session ?

Corentin ESCAILLET