DISPOSITIF D’AIDES À L’ISOLATION DE LA COMMUNAUTÉ URBAINE DE DUNKERQUE

Réflex’énergie a permis de structurer une filière isolation

Publié dans l'édition Nord N. 8771 par

Avec un budget annuel de 900 000€, Réflex’énergie offre un argument supplémentaire aux entreprises RGE du territoire en permettant à leurs clients de bénéficier d’aides communautaires pour réaliser leurs travaux d’isolation. Au final, tout le monde est gagnant.  En 2006, en s’appuyant sur une thermographie aérienne du territoire, la communauté urbaine de Dunkerque inaugurait un […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Avec un budget annuel de 900 000€, Réflex’énergie offre un argument supplémentaire aux entreprises RGE du territoire en permettant à leurs clients de bénéficier d’aides communautaires pour réaliser leurs travaux d’isolation. Au final, tout le monde est gagnant. 

En 2006, en s’appuyant sur une thermographie aérienne du territoire, la communauté urbaine de Dunkerque inaugurait un nouveau dispositif d’aides à la rénovation énergétique : Réflex’énergie. En subventionnant des travaux (selon critères), l’objectif était de contribuer à la réduction des émissions de CO2, tout en faisant la promotion des économies d’énergie. Avec plus de 37 millions de kWh annuels économisés et 8 700 tonnes annuelles de CO2 évitées, l’opération a contribué à plus de 35% de l’objectif de réduction des émissions de CO2 dans l’habitat du Plan climat territorial 2009-2014. Mais, également, elle conforte l’économie locale grâce à l’engagement dans le dispositif des entreprises du territoire. Au moment du lancement de Réflex’énergie, la CUD bénéficiait du soutien de la CAPEB et de la FFB qui ont permis de mobiliser les entreprises à grand renfort de réunions d’information, et de les convaincre de passer en RGE, notamment en permettant la prise en charge des coûts de formation par les organismes de formation.

50 M€ d’activité économique générée en dix ans. Aujourd’hui, la communauté urbaine de Dunkerque peut compter sur 74 sociétés du territoire labellisées RGE pour promouvoir son dispositif, ce qui représente quelque 613 emplois. Des entreprises qui ont un argument de vente supplémentaire, puisqu’elles peuvent garantir à leurs clients l’accès aux aides publiques. “A l’époque, c’est la CUD qui envoyait les particuliers vers les entreprises. Aujourd’hui la tendance s’est inversée, les entreprises nous envoient leurs clients, elles jouent parfaitement le jeu et on peut dire qu’on a réussi à structurer une véritable filière de l’isolation sur le territoire“, se félicite Arnaud Duquenoy, responsable du service utilisation rationnelle de l’énergie à la communauté urbaine de Dunkerque. En l’espace de dix ans, 22% des logements privés ont bénéficié de conseils Réflex’énergie et 15% ont reçu une aide. Ce qui représente un budget cumulé depuis 2006 de 4,6 M€ et plus de 50 M€ d’activité économique générée sur le territoire. Devant un tel succès, le dispositif a donc été renouvelé pour la période 2015-2020. Il a même été renforcé depuis le lancement des Etats généraux de l’emploi local (EGEL) et du nouveau Plan air climat énergie territorial (PACET). Le budget alloué à l’opération a ainsi été revu à la hausse de +50% pour atteindre les 900 000€ par an. L’aide à l’isolation des murs a également été augmentée (jusqu’à 12€/ m²), tout comme les aides au solaire thermique (jusqu’à 2 000€) et celles dédiées au bouquet de travaux (600€ de prime) ; des aides à la conversion au gaz naturel ainsi que pour l’audit environnemental énergétique (“Plan 100 000 logements“) ont vu le jour.

Stéphanie ABJEAN