INITIATIVE TERNOIS-ARTOIS CHARGÉE DE GÉRER ET D’ANIMER LA PÉPINIÈRE D’ENTREPRISES DE FRÉVENT

Renforcer la territorialisation de l’action de la plate-forme

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9578 par

Initiative Ternois-Artois vient de remporter l’appel d’offres concernant la gestion de la pépinière d’entreprises de Frévent. Parallèlement, la plate-forme prépare sa fusion avec son homologue Initiative 7 Vallées qui intervient sur le secteur d’Hesdin, Beaurainville, Le Parcq et Fruges.  Initiative Ternois-Artois affiche la volonté d’affirmer son action en termes d’animation territoriale. C’est dans cet esprit […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

L’équipe d’Initiative Ternois-Artois va gérer et animer la pépinière de Frévent.

Initiative Ternois-Artois vient de remporter l’appel d’offres concernant la gestion de la pépinière d’entreprises de Frévent. Parallèlement, la plate-forme prépare sa fusion avec son homologue Initiative 7 Vallées qui intervient sur le secteur d’Hesdin, Beaurainville, Le Parcq et Fruges. 

Initiative Ternois-Artois affiche la volonté d’affirmer son action en termes d’animation territoriale. C’est dans cet esprit que la plate-forme d’initiative, présidée depuis peu par Luc Clabaut, a répondu à l’appel d’offres de la communauté de communes de la région de Frévent pour la gestion de sa pépinière. Un appel d’offres que l’association a remporté. “Nous développons un nouveau partenariat avec la structure intercommunale. Nous voulons aller plus loin en matière d’accompagnement des créateurs d’entreprise. Nous intervenions déjà sur le plan financier en octroyant des prêts d’honneur et la volonté est d’aller plus loin. Les deux activités se veulent complémentaires. Le monde économique évolue et il faut s’adapter aux besoins”, explique André Genelle, directeur d’Initiative TernoisArtois. Il faut dire qu’avec 115 projets aidés en 2015 et plus de 600 000 euros injectés dans le tissu économique local, Initiative Ternois-Artois a acquis une légitimité. Animation et gestion de la pépinière constituent deux nouvelles cordes qui figurent désormais à l’arc de la plateforme d’initiative locale. Ses composantes vont réfléchir à la mise en place d’un plan d’action en termes de communication et d’offre de services et la pépinière doit devenir un outil de développement économique. Composé de cinq bureaux et six ateliers, cet édifice a été inauguré en 2008. A ce jour, trois bureaux et quatre ateliers sont occupés et plusieurs entreprises y sont domiciliées. “Il faut saluer le travail de qualité effectué jusque-là par la Boutique de gestion Espace. Le taux de remplissage est bon”, souligne André Genelle.
Fusion avec Initiative 7 Vallées. 2016 constitue une année charnière, puisque l’association Initiative Ternois-Artois prépare également sa fusion avec Initiative 7 Vallées qui rayonne sur 69 communes, soit un bassin de vie de 30 000 habitants. “Il existe une cohérence territoriale. Les deux entités présentent de nombreuses similitudes. Les Pays des 7 Vallées et du Ternois travaillaient déjà ensemble. Ils vont se rapprocher dans le cadre d’un PETR (pôle d’équilibre territorial et rural, ndlr) commun. Finalement, cette fusion entre les deux plates-formes d’initiative locale s’inscrit dans la logique des choses”, souligne André Genelle. Par ailleurs, Initiative Ternois Artois souhaite renforcer les partenariats qu’elle a impulsés en 2015. Ainsi, une convention a été signée avec Pôle emploi concernant la sensibilisation des demandeurs d’emploi sur la thématique de la création d’entreprise. “Par ce biais, nous avons pu suivre une vingtaine de projets. Il existe un réel potentiel”, confie André Genelle. Par ailleurs, un fonds d’aide aux créateurs a été initié sur le territoire de la communauté de communauté de l’Atrébatie et Initiative Ternois-Artois souhaiterait étendre ce dispositif à d’autres structures intercommunales de son secteur d’intervention.

Philippe JANS