ID’WEEK

Une semaine pour développer une idée ou une création d’entreprise

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9576 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Des ateliers de travail et des rencontres avec des professionnels ont permis aux participants d’avancer dans leur réflexion et, parfois, de lever certaines barrières pour devenir les chefs d’entreprise de demain.

Du 15 au 19 février, des jeunes de moins de 30 ans ont été invités à participer à une opération originale pour développer une idée ou tester leur projet de création d’entreprise. Entourés par des professionnels, cette immersion leur a surtout permis d’avancer dans leur réflexion. 

ID’Week, c’est le nom d’une opération, gratuite, qui s’est déroulée à Liévin du 15 au 19 février. Organisée par l’Aditec Pas-de-Calais et le Hubhouse de l’université d’Artois, l’objectif de cette semaine de travail était de permettre à des jeunes de moins de 30 ans, qui résident ou étudient dans le département du Pas-deCalais et qui souhaitent entreprendre, de tester leur idée ou leur projet. Dans le cadre de leurs missions respectives, l’Aditec du Pas-de-Calais et le Hubhouse de l’Artois souhaitent inciter les étudiants à mener à bien un projet de création et leur donner les clés pour réussir à devenir les chefs d’entreprise de demain. Seize jeunes ont participé à l’opération. Ils avaient déjà mené une réflexion par rapport à un projet et étaient là pour mûrir leur réflexion et la valider. Les idées et les domaines d’activité étaient variés : restauration, sport, événementiel, conseil, informatique, culture, import/ export, économie sociale et solidaire.

Immersion. Pendant cinq jours, les seize participants ont été accueillis en pension complète à l’Aréna stade couvert de Liévin et ont pu bénéficier d’un programme complet d’accompagnement. Pendant cette semaine d’immersion, ils ont été invités à rencontrer des chefs d’entreprise (MM. Passage de l’entreprise Persyn, Bogaert de la Brasserie Saint-Germain, Parfant de l’entreprise Adexos, M. Ducarton de l’entreprise Tissemaille), mais aussi des professionnels de la création d’entreprise. Ils ont pu visiter des structures telles que les pépinières d’entreprises et aussi participer à des activités ludiques. L’objectif était de leur permettre de développer leur idée et de donner des bases solides à leur projet.
Le programme, dense, prévoyait des temps de travail et d’intervention sur les aspects essentiels de la préparation d’un projet, via des ateliers de créativité et de méthode. Ont notamment été abordés la communication ou encore le financement, mais aussi sur la façon d’étoffer un réseau professionnel ou de communiquer efficacement. La semaine s’est terminée par le concours du projet le plus original devant un jury de professionnels, un moyen de permettre aux participants de s’exercer à la discipline et de s’approprier davantage leur projet.

Guillaume CUGIER