BASÉ À EURATECHNOLOGIES LILLE

Weenat révolutionne le quotidien des agriculteurs

Publié dans l'édition Nord N. 8769 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le capteur (au centre de la photo) connecté à l’application Weenat envoie des données en temps réel à l’utilisateur.

Créée en 2013, la start‑up conçoit des capteurs, connectés à des exploitations agricoles et reliés directement à une application. Constamment en phase de R&D, Weenat s’inscrit parfaitement dans l’essor de l’agriculture connectée. 

“Associer les technologies innovantes à l’agriculture” : tel est le défi que relève la jeune société depuis sa création en 2013. Weenat conçoit des capteurs sans fils géolocalisés et connectés à distance à l’application web et mobile. L’objectif ? “Permettre aux exploitants d’optimiser leur temps et leurs ressources grâce au suivi de données agronomiques et météorologiques de leur parcelle”, indique Jérôme Leroy, cofondateur de la start-up. Température du sol, humidité de l’air ou encore tension de l’eau du sol, l’exploitant peut désormais disposer de données en temps réel en se connectant sur son portail personnel dans l’application et suivre son exploitation quelle que soit sa position. “Grâce aux données, nous proposons une nouvelle manière de piloter une exploitation”, résume Jérôme Leroy. Autonomes cinq ans, les capteurs répondent à tout type d’exploitation agricole (grande cultures, maraîchage, etc.) et peuvent donc séduire un large échantillon de profils dans le monde agricole.

Une centaine d’utilisateurs. Depuis la commercialisation de ses services fin 2014, le portail Weenat compte une centaine d’utilisateurs parmi lesquels des agriculteurs, des industriels et des coopératives, à la fois nationaux (Nord, Sud-Ouest, Bretagne) et internationaux (Etats-Unis, Hollande). Objectif 2016 ? “Tripler le nombre d’utilisateurs et déployer un plus grand nombre de capteurs” ambitionne l’intéressé. Pour l’heure, la start-up s’attaque aux agriculteurs et aux productions végétales mais n’exclut pas d’apporter des solutions innovantes aux élevages. En ouvrant un nouveau bureau à Nantes, Weenat prend une nouvelle dimension. “Il est important d’affiner les outils pour que le numérique s’implante parfaitement dans le domaine de l’agriculture” résume le petit-fils d’agriculteur.

Marie BOULLENGER