CRÉATION D’UN “ALUMNI” À LA FACULTÉ DE DROIT DE LILLE 2

Devenir un véritable think tank du recouvrement de créances

Publié dans l'édition Nord N. 8774 par

  “Alumni”, apanage réservé aux écoles de commerce ou d’ingénieurs ? Le 24 mars dernier, à la Faculté de Droit de Lille 2, la 15ème promotion des étudiants du Master Droit des contrats et du recouvrement accueillaient tous les acteurs du recouvrement de créances à l’occasion de la création de leur association d’anciens élèves.  En […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

Le professeur Denis Voinot, vice-doyen de la Faculté, et les étudiants du Master “Droit des contrats et du recouvrement de créances”.

“Alumni”, apanage réservé aux écoles de commerce ou d’ingénieurs ? Le 24 mars dernier, à la Faculté de Droit de Lille 2, la 15ème promotion des étudiants du Master Droit des contrats et du recouvrement accueillaient tous les acteurs du recouvrement de créances à l’occasion de la création de leur association d’anciens élèves. 

En 2002, Lille 2 innovait par la création d’un diplôme de 3ème cycle dédié au Droit du recouvrement des créances. A l’initiative d’Yves Letartre, maitre de conférences, naissait une formation répondant à un besoin émis par des entreprises, des professions judiciaires telles les huissiers ou encore des spécialistes du crédit. Rapidement le diplôme «Stratégie de Recouvrement de Créances» remplit son objectif d’insertion professionnelle : des sociétés de recouvrement, des banques et des compagnies d’assurancecrédit recrutent dans ce vivier d’étudiants à l’expertise reconnue. En 2008, Yves Letartre met un terme à sa riche carrière universitaire et cède sa place de directeur du Master au professeur Denis Voinot, par ailleurs vice-doyen de la Faculté de Droit. Il s’attache à développer la notoriété de la formation : colloques en 2012 sur le recouvrement de créances sans frontières» ou en 2014 sur «la réforme des procédures collectives». Ainsi s’établit la crédibilité du Master dans l’éventail des formations de haut niveau destinées aux entreprises et aux professions du Droit. En 2015, le Master est rebaptisé «Droit des Contrats et du Recouvrement de Créances» avec une forme d’évidence : recouvrer n’est-il pas la conséquence, regrettable, de l’incapacité d’une des parties au contrat (le débiteur) à exécuter son obligation. C’est ce que rappelait Thierry Gingembre, représentant l’ANCR (syndicat des cabinets de recouvrement) : défendre les droits du créancier, c’est défendre la force du contrat.

Avant cela, le professeur Voinot avait rappelé l’excellent taux d’insertion des étudiants de cette formation Bac+5. Il ajouta le vœu d’une internationalisation du diplôme ; des échanges avec les Etats-Unis, après ceux cultivés avec nos voisins belges et britanniques, pourraient soutenir cette ambition. Arthur Stapleton, au titre de l’AFJE (association des juristes d’entreprises), Christian Jacquin et Christophe Drouin pour l’AFDCC (association des credit managers) et tous les intervenants se sont accordés sur un point : «sortir» des promotions de qualité est une chose mais encore faut-il le faire savoir. A l’instar de l’Edhec, les écoles de commerce sont passées maîtres en matière de communication via d’efficaces réseaux d’anciens élèves. Les Alumni (étymologiquement «élèves» en latin) permettent de valoriser le diplôme et de faciliter la recherche d’opportunités. Dans les facultés de Droit, les initiatives étaient plus rares. Les professions et les enseignants ont donc accueilli avec enthousiasme cette initiative de la promotion 2015-2016 : la création de leur association, l’AJSRC*, et le numéro 1 de sa revue : «le Bulletin pratique du recouvrement de créances» ; façon de dire que, plus encore qu’un Alumni, l’AJSRC ambitionne d’être un véritable think tank du recouvrement de créances. Elle va développer la visibilité du Master sur le web et les réseaux sociaux professionnels et réaliser l’annuaire de tous les diplômés depuis 2002. Observateur par mon métier de l’insertion professionnelle des étudiants, heureux de les croiser dans leurs fonctions ou d’apprendre leurs évolutions, je suis convaincu du succès de cette initiative. Preuve de la capacité de notre région et de ses universités à offrir des ressources de qualité en matière de services à haute valeur ajoutée, concept cher à Lille Place Financière et Juridique.

 

Ghislain VERSTRAETE, Cabinet Deledalle ACF, Chargé d’enseignement

Master Droit des contrats et du recouvrement des créances – Faculté de Droit de Lille 2.