GRAND NORD DIGITAL FORUM

Le rendez‑vous de toutes les innovations

Publié dans l'édition Nord N. 8773 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le Grand Nord Digital Forum a réuni tous les acteurs de la filière numérique régionale.

Le 24 mars, le Grand Nord Digital Forum a rassemblé ce que la région compte de meilleur en matière d’entreprises innovantes. Sous le parrainage de Laurent Allard, le CEO d’OVH, start‑up et grands groupes ont fait la démonstration que l’avenir de la région pourrait bien être numérique.

Le temps d’une journée, le Stab de Roubaix a pris des airs de Las Vegas, souligne fièrement l’organisation du forum. Pas de machines à sous ou de Ben Hur de pacotille à l’horizon, mais la fine fleur de l’économie numérique régionale, réunie dans un forum inspiré du célèbre CES américain. Et, une fois n’est pas coutume, le clou du spectacle n’était pas la piste où les coureurs cyclistes ont continué de s’entraîner imperturbablement, mais bien au cœur du vélodrome, où s’est joué une première européenne. Dans un “méga démonstrateur numérique” de plus de 500 m², une centaine de démonstrations ont permis aux nombreux visiteurs de comprendre les innovations en marche et l’impact qu’elles pourraient avoir sur les usages de demain. Une nouvelle façon de concevoir le salon, s’enthousiasment les organisateurs, qui prévoient de faire voyager leur démonstrateur dans dix régions et quatre pays francophones. En tout, onze surfaces de démonstration sont réunies au sein de cet espace, baptisé “My Digital City”. Ils sont déclinés par thème, de la “smart usine” à la “smart city”, en passant par la “smart école”. L’occasion pour les entrepreneurs de faire preuve de leur savoir-faire auprès de leurs pairs, voire d’investisseurs potentiels.

L’explosion des objets connectés. Ainsi, de la voiture connectée de Xee aux imprimantes 3D de Dagoma, destinées à des particuliers et donc accessibles, en passant par l’assistant shopping de Fitizzy ou les maisons imprimées en 3D de Machines 3-D, le visiteur, en l’espace de quelques minutes ou quelques heures, aura eu un bon aperçu de la vitalité de la filière numérique dans la région. Une vision quelque peu rassurante au vu des révolutions et transformations auxquelles il faudra faire face dans les années qui viennent, fait valoir Laurent Allard, le CEO d’OVH, parrain de la manifestation. “Cette journée est le reflet de la révolution que nous vivons au quotidien. Pendant longtemps, on a cru que le numérique allait nous permettre de faire les mêmes choses, en mieux. On se rend compte qu’il va surtout nous permettre de faire de nouvelles choses dont nous n’avons pas encore idée. Il faut songer qu’en 2020, la planète comptera dix fois plus d’objets connectés qu’aujourd’hui, soit 50 milliards. Cela signifie l’émergence de nouveaux services, de nouveaux leaders mondiaux, et d’emplois qui sont aujourd’hui inconnus. Une vraie révolution s’amorce, qui va mobiliser l’ensemble des acteurs du public et du privé, pour faire émerger de nouveaux talents et de nouvelles idées.” “La révolution numérique va détruire beaucoup d’emplois dans le monde et en France, prévient pour sa part David Simplot-Ryl, le président du CITC. Mais elle va aussi en créer beaucoup. À nous de faire en sorte qu’ils soient les plus nombreux possible chez nous. En ce sens, je suis ravi de voir ce forum, qui montre la vitalité de la French Tech.”

Smart Tunisia. Invitée d’honneur de cette journée, la Tunisie, au travers de la “Smart Tunisia”, a voulu mettre en avant le rôle de relais qu’elle peut endosser entre une Afrique de plus en plus connectée et une Europe en perpétuelle recherche de nouveaux marchés. “Notre continent connaît une croissance à deux chiffres, il est temps d’envisager une coconstruction entre le Nord et le Sud, une collaboration qui sera à coup sûr fructueuse”, résume Raouf Mehni, président de “Smart Tunisia”, présent sur le forum. Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’année prochaine.

Jeanne MAGNIEN