NOUVEAU SIÈGE RÉGIONAL

Orange s’installe au pied de Pierre‑Mauroy

Publié dans l'édition Nord N. 8773 par

Orange a dévoilé le projet de son futur siège régional, installé au pied du Grand Stade. Propriété d’Eiffage, il abritera 19 000 m² de bureaux où travailleront 1 200 salariés.  Présent depuis une cinquantaine d’années à Villeneuve d’Ascq, Orange entend bien y rester et le prouve : l’opérateur téléphonique et FAI va y faire construire […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le nouveau siège régional d’Orange sera construit le long de la voie rapide, sur la parcelle laissée vide près des hôtels.

Orange a dévoilé le projet de son futur siège régional, installé au pied du Grand Stade. Propriété d’Eiffage, il abritera 19 000 m² de bureaux où travailleront 1 200 salariés. 

Présent depuis une cinquantaine d’années à Villeneuve d’Ascq, Orange entend bien y rester et le prouve : l’opérateur téléphonique et FAI va y faire construire son vaisseau amiral. Le nouveau siège régional du groupe va s’établir à quelques mètres du stade Pierre-Mauroy, sur 19 000 m². Les travaux vont être lancés cet automne, pour une livraison en 2019. Y seront regroupés quelque 1 200 salariés d’Orange, actuellement répartis sur cinq sites à Villeneuve d’Ascq. Ils géreront l’ensemble de la zone Nord de France d’Orange, qui couvre les Hauts-de-France et la Champagne-Ardenne, et emploie en tout 5 000 salariés. “Le lancement des travaux, c’est le fruit de beaucoup de discussions avec la MEL, avec la mairie de Villeneuve d’Ascq et avec Eiffage. Nous avons mis du temps à nous décider pour cet emplacement, on nous en a proposé beaucoup d’autres, et on nous a annoncé à de nombreux endroits… Mais nous voulions rester à Villeneuve, d’abord par attachement à la ville, après plus de 50 ans de présence, mais aussi pour le confort de nos salariés, qui vivent quasiment tous dans les environs. On leur a garanti que le nouveau siège ne serait pas à plus de trois minutes de leur ancien lieu de travail”, retrace Nadine Foulon-Belkacemi, la directrice d’Orange Nord de France. Le lieu a notamment été choisi pour son accessibilité. Proche de trois stations de métro et d’une piste cyclable, le futur bâtiment disposera également de 600 places de parking : une partie sera construite sous le bâtiment, les autres seront mutualisées entre Orange et les parkings du stade et des hôtels avoisinant, généralement libres en journée.

60 M€ pour Eiffage. Ne disposant que de locaux vieillissants, Orange va donc s’offrir un bond dans le temps avec ce nouveau siège, qui répond aux normes les plus exigeantes. “C’est un bâtiment certifié HQE, conçu avec le souci de la santé des salariés qui y travailleront, notamment en ce qui concerne la qualité de l’air et de l’acoustique, l’apport de lumière naturelle, avec des fenêtres toute hauteur et des plafonds hauts.” Au centre du bâtiment, un jardin permettra aux salariés de prendre l’air à l’abri du tumulte du périphérique. Un outil de travail confortable et fonctionnel, doublé d’une belle vitrine pour Orange, aisément repérable depuis la voie rapide, avec vue imprenable sur le stade. Et le futur siège d’Orange ne déparera pas aux côté de Pierre-Mauroy : c’est Vallod & Pistre, le cabinet d’architectes qui l’a en partie conçu, qui a signé le nouvel îlot, dans un souci de cohérence architecturale. Un investissement de 60 millions d’euros pour Eiffage qui construit le bâtiment et en garde la propriété. Orange n’en sera que le locataire,
avec un premier bail de 12 ans. Et au bout de 70 ans, c’est la MEL qui en deviendra l’unique propriétaire.Vers la renaissance du boulevard de Tournai ? Pour la MEL, l’arrivée d’Orange dans le secteur donne un signal fort pour la revitalisation du boulevard de Tournai. “Nous sommes trois fois ravi, résume Damien Castelain, le président de la MEL. Le futur bâtiment viendra enfin terminer le projet du Grand Stade, avec la construction de la dernière parcelle annexe, qui est prévue pour être construite dès le début. Nous sommes ravis que ce soit Orange qui ait choisi cet endroit, nous tenons évidemment à garder les fleurons dans la Métropole. Et enfin, cette installation lance le top départ pour le boulevard de Tournai, qui va être revitalisé avec de nombreuses opérations prévues, en lien avec les grands travaux du centre-ville de Villeneuve d’Ascq.” Orange pourrait bien avoir un rôle de locomotive pour convaincre d’autres entreprises de s’installer dans le secteur, plutôt délaissé pour l’heure.

Jeanne MAGNIEN