THE DATE A OUVERT SES BUREAUX À GOSNAY

Une agence d’événementiel qui se veut inventive

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9580 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Cédric Laude et Allan Hecquet se connaissaient depuis longtemps et ils ont décidé de travailler ensemble.

L’agence d’événementiel The Date a vu le jour il y a quelques mois et ses bureaux sont implantés depuis quelques semaines à Gosnay. Allan Hecquet et Cédric Laude sont à l’origine de ce projet. Dans un domaine fortement concurrentiel, ils souhaitent innover pour se démarquer.

En créant The Date, Allan Hecquet a effectué un retour aux sources. Originaire de Béthune, il revient sur ses terres en décidant de s’installer à Gosnay. Il a été rejoint sur ce projet par une vieille connaissance, Cédric Laude. “Nous travaillions tous les deux dans le monde de la nuit mais pas au même endroit. Nous avions déjà planifié des springbreaks pour des étudiants. Nous voulions passer à autre chose… Mon idée était déjà bien avancée quand Cédric m’a contacté. Il a été séduit par mon initiative et on s’est associés”, explique Allan Hecquet. The Date est une agence d’événementiel généraliste : organisation de séminaires, de spectacles, de cérémonies laïques, de renouvellement de vœux… les deux hommes s’appuient sur un solide réseau. Vidéastes, photographes, loueurs de matériel, traiteurs, artistes, leurs précédentes expériences professionnelles leur ont permis de se construire un solide carnet d’adresses. “La communication, c’est notre métier. Nous savons monter un événement de A à Z, nous proposons du clés en main. Les clients peuvent ainsi garder l’esprit tranquille. On se doit de trouver la solution dès qu’une demande survient. Ensuite, si on veut se démarquer des concurrents, il faut absolument se montrer innovants, inventifs mais aussi rigoureux… On ne peut rien laisser au hasard !”, souligne Allan Hecquet.

Vers la mise en place d’une franchise. Les deux hommes sont allés très loin dans la démarche. Ils peuvent ainsi composer une musique propre à un événement, comme le précise Cédric Laude : “En effet, nous comptons dans nos contacts un studio d’enregistrement.” Dans ce métier, le dialogue
et l’écoute se veulent prépondérants. Il faut savoir cerner les attentes du client, ensuite se montrer force de proposition et viser juste. “On se doit d’aiguiller les gens, apporter des idées. En fonction des échanges, on déniche les bons prestataires. Les gens recherchent du rêve”, explique Cédric Laude. L’entreprise a vu le jour en septembre 2015 et ces derniers mois ont été consacrés à développer sa notoriété. Le tandem a, par exemple, participé à des salons du mariage, décrochant ses premiers contrats. “Mais nous ne sommes pas uniquement wedding planner”, insiste Allan Hecquet. Afin de se faire connaître, les deux associés s’appuient également sur des outils web, les réseaux sociaux et un site internet. Leur présence sur la Toile leur a valu de décrocher une sollicitation venant… de la Creuse. “Notre zone de chalandise reste les Hauts-de-France, mais nous sommes prêts à bouger”, indique Allan Hecquet. Et si les demandes affluent d’autres régions, le duo verrait d’un bon œil l’ouverture d’autres agences ailleurs et, pourquoi pas, instaurer un système de franchise.

Philippe JANS