TRAVAIL TEMPORAIRE

Agri Intérim, la solution emploi pour les métiers de la terre

Publié dans l'édition Nord N. 8780 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Guy Delforge et la directrice régionale, Liliane Kazmierczak, ont tous les deux une connaissance parfaite du domaine du travail temporaire et du monde agricole

Au nord de Paris, Agri Intérim, membre du réseau de franchise éponyme, met en relation des travailleurs intérimaires, spécialisés dans les travaux de la terre, les espaces verts et le transport, avec des employeurs désireux de trouver rapidement une main‑d’œuvre opérationnelle. 

Petit-fils d’agriculteurs, Guy Delforge a baigné tout au long de sa jeunesse dans le monde agricole, avant de se diriger vers d’autres horizons professionnels et devenir ainsi responsable de la communication dans une grosse entreprise de la région. “Suite à un licenciement économique, je cherchais une nouvelle branche d’activité. Je voulais devenir mon propre patron et créer quelque chose. Je suis tombé un peu par hasard sur la franchise Agri Intérim”, explique-t-il. Une rapide étude de marché plus tard, le voilà en train d’entamer les démarches pour ouvrir la première franchise du réseau Agri Intérim. Ce réseau, né à Rennes, a été créé en 2000 par un agriculteur pour faire face aux difficultés de recrutement du secteur. Un véritable retour aux sources pour Guy Delforge, qui connaît très bien ce domaine d’activité et l’ensemble des problématiques auxquels il est quotidiennement confronté. “Notre métier consiste à apporter une réponse intérim pour les métiers de la terre et des espaces verts. Nous inter
venons également dans le domaine des travaux publics et du transport”, expose-t-il. C’est à Douai qu’il a décidé d’implanter son siège social : “Le Douaisis s’avère être un choix stratégique pour mon entreprise. Nous sommes au centre d’une zone avec un potentiel de 2 millions d’habitants, une desserte rapide vers les grandes villes de la région.” Il faut dire qu’avec 26 000 exploitations agricoles sur la grande Région, le potentiel de développement est colossal.
Hauts-de-France. L’entreprise de Guy Delforge n’a que quatre années d’existence. Elle a pourtant déjà fortement évolué, passant de deux à sept salariés, et couvre dorénavant l’ensemble de la région des Hauts-de-France. “Nous sommes présent à Douai pour le Nord, sur le Pas-de-Calais à Isbergues. Nous couvrons la Somme depuis Péronne et l’Oise à partir de Beauvais”, énumère-t-il. Début mars, c’est une agence dans l’Aisne, à Vervins, que le chef d’entreprise a décidé d’ouvrir, avec l’intention de se rapprocher de la Champagne. Prochaine étape pour Agri Intérim Hauts-de-France, l’ouverture d’une agence sur le Valenciennois. Et le chef d’entreprise de préciser : “Ma volonté est d’être au plus près des clients afin de leur offrir un service de qualité et pouvoir être le plus réactif possible.” Depuis 2012, Agri Intérim Hauts-de-France a su se constituer un réseau de 4 000 travailleurs intérimaires, des ouvriers sans qualification aux ingénieurs, en passant par les techniciens de laboratoire. “Nous recevons chaque jour entre 70 et 80 curriculum vitae”, précise Liliane Kazmierczak, la directrice régionale. La société est aujourd’hui à même de répondre très rapidement à quasiment toutes les demandes, même les plus spécifiques, comme l’arrachage à la main dans les exploitations bio ou la main-d’œuvre temporaire des cultures maraîchères. Agri Intérim Hautsde-France a par ailleurs d’ores et déjà permis la création de 50 emplois en CDI.

Guillaume CUGIER