UN GROUPEMENT DE COMMANDES D’ÉLECTRICITÉ DANS LE PAS-DE-CALAIS

La Fédération départementale d’énergie a retenu Enedis

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9599 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Michel Sergent, président de la Fédération départementale d’énergie du Pas-de-Calais, a commenté officiellement le groupement de commandes d’électricité.

Créée en 1995, la Fédération départementale d’énergie du Pas-de-Calais (FDE 62) regroupe 894 adhérents, 761 communes et 30 communautés de communes, propriétaires des réseaux de gaz et d’électricité, et exerce un rôle de concédant dans la distribution de l’électricité et du gaz sur le département. Début 2016, la FDE 62 a initié un groupement de commandes d’électricité pour l’ensemble des communes et établissements publics du Pas-de-Calais. Ce ne sont pas moins de 16 000 points de consommations qui sont concernés, bâtiments (6 370) et éclairage public (9 400), dans le Pasde-Calais (169 000 000 kWh pour un coût de plus de 8 M€). Enedis (anciennement ERDF) a été retenu pour un marché qui débutera au 1er novembre pour une durée de trois ans. Pour rappel, le marché du gaz pour les collectivités du Pas-de-Calais a été attribué à Direct Énergie et Gazprom Energy en deux groupements de commandes (en 2014 et un complément en 2015).

Des économies assurées. Une facture d’électricité, c’est un tiers lié à la consommation facturée au prix de l’électricité, un autre tiers lié à l’acheminement facturé à la puissance souscrite, et le reste en taxes. Le mémoire technique de la consultation impose au prestataire de veiller à ce que la puissance souscrite corresponde bien à la puissance nécessaire, ce qui n’est pas toujours le cas. Il faut savoir que le coût de l’électricité se décline en plusieurs prix : moyen (par exemple 35 €/MWh), heures pleines (40€) et creuses (25€), heures pleines hiver (50€) et été (34€), heures creuses hiver (35€) et été (22€). La consultation a porté sur l’ensemble de ces prix. En effet, l’installation des compteurs Linky permettra aux collectivités d’avoir une facturation intégrant leur mode de consommation et d’avoir ainsi accès à des prix négociés pour chaque période (heures pleines/creuses, hiver/ été). Le mémoire technique précise que dès qu’un adhérent sera doté d’un compteur Linky, il pourra accéder à une facturation sur plusieurs postes heures et saison. Le prestataire retenu a l’obligation de faire l’étude comparative afin de mesurer l’intérêt financier de la bascule. Un résultat probant. Comme l’explique avec satisfaction Michel Sergent, président de la FDE 62, “pour l’éclairage public, la consultation a permis d’obtenir un prix inférieur de 25%, soit une baisse moyenne de la facture TTC de l’ordre de 11%, environ 1,2 M€ d’économie pour les adhérents au groupement. Pour les bâtiments, le prix est inférieur de 30%, soit une baisse moyenne de la facture TTC de l’ordre de 12%, environ 1 M€ d’économie pour les adhérents”.