CONTOURNEMENT NORD DU CATEAU-CAMBRÉSIS

Mise en service pour fin 2017 ou début 2018

Publié dans l'édition Nord N. 8792 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Côté D955, dans la partie qui va du Cateau-Cambrésis à Montay. Mi-août, les parties métalliques du futur ouvrage d’art qui supportera la D643 déviée étaient arrivées.

Le chantier de réalisation de la déviation de la D643 se poursuit. Les gros travaux du moment sont la construction d’un viaduc par-dessus, notamment, la vallée de la Selle. 

Ce contournement nord du Cateau-Cambrésis est attendu depuis longtemps. Au même titre que d’autres chantiers de compétence départementale. On se souvient du contournement sud de Cambrai mis en service en septembre 2010 et on peut annoncer le démarrage du contournement nord de Valenciennes qui doit démarrer à la rentrée. Ce dernier se réalisera au niveau de Raismes, Beuvrages, Bruay-sur-Escaut et Saint-Saulve, officiellement durant la période 2016-2024.

Ce qui est à faire. Mais dans le sud du nord, le Hainaut-Cambrésis, le grand chantier est donc dans le Catésis. L’un des buts de l’opération est de détourner une circulation de transit qui, pour l’instant, passe par le centre-ville du Cateau-Cambrésis avec les nuisances et risques qui l’accompagnent. La future D643 déviée fera 3,5 km. Elle comprendra deux fois une voie sur sept mètres de large. Son coût “officiel” est pour l’instant de 27 725 000 euros, entièrement pris en charge par le Département. Quant à la date de mise en service, elle pourrait tomber durant l’automne 2017… Mais il faut être prudent : sur le site internet du Département, elle est annoncée pour le printemps 2018 dans un texte et pour septembre 2017 dans un autre. Il est toutefois possible que l’état d’avancement du chantier du viaduc, qui semble tenir les délais, et la fin des dernières acquisitions de terrains, rendant possibles les derniers terrassements à mener, permettent d’espérer une ouverture plus vite que prévu.

A surveiller…Ce qui a été fait. Où en est-on ? Rappelons tout d’abord que le chantier proprement dit a commencé en octobre 2013, qu’aujourd’hui les trois giratoires sont en service (depuis mi-2014), que les quatre ouvrages d’art “courants” sont terminés (reste des habillages à faire) et ouverts à la circulation (depuis fin 2014), que les terrassements sont presque tous réalisés et, enfin, qu’un tronçon a été ouvert à la circulation (entre la direction de Bazuel et la direction de Le Pommereuil.

Ce qui est en cours. Le dernier gros morceau, c’est le viaduc qui va franchir à la fois la D955 et la vallée de la Selle. Cet ouvrage représente environ le tiers du coût global. Sa réalisation a démarré en mars 2016 et table sur dix-huit mois de travaux. Trente-deux pieux assurant les fondations ont été plantés en avril et mai ; ils ont été enfoncés jusqu’à une vingtaine de mètres de profondeur, les sols étant tour beux. Mi-août, les piles et appuis du futur viaduc étaient en bonne voie et les poutres métalliques du futur ouvrage, constitué d’une charpente métallique et d’un tablier en béton, commençaient à être bien visibles sur le site. Au Département, on précisait que les opérations de “lancement” par poussage, suivi de l’assemblage, auraient lieu en octobre et en décembre, et que le travail serait terminé à la grue à l’autre extrémité du viaduc. Si tout se passe bien, la charpente métal/ béton serait installée en janvier ou février et l’ensemble du viaduc, achevé pour la rentrée 2017.