Pôle Lille Métropole - Ramsay Générale de Santé

Un grand projet médical innovant et diversifié se dessine

Publié dans l'édition Nord N. 8807 par

Depuis l’acquisition de HPM (Hôpital privé Métropole) en décembre 2015 pour 160 millions d’euros, le groupe Ramsay Générale de Santé est devenu leader de l’hospitalisation privée sur la métropole lilloise. Plusieurs projets ont déjà vu le jour alors que d’autres sont encore en phase de réflexion. Tour d’horizon.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

François Guth est directeur du pôle Lille Métropole depuis 2013.


 

D.R.

La maternité privée de Villeneuve d'Ascq, la première de la région, met en place le programme MYNA qui propose une prise en charge personnalisée des parents en fonction de leurs attentes.


 

La maternité privée de Villeneuve d’Ascq. Le transfert de l’activité maternité de la clinique du Val-de-Lys à Villeneuve d’Ascq (HPVA) figurerait parmi les priorités stratégiques du groupe. «Nous savions qu’il y avait quelque chose à faire sur le versant Nord-Est de la Métropole. Les deux maternités étaient concurrentes. Désormais, la maternité privée de Villeneuve-d’Ascq a mis fin à toute concurrence», indique François Guth, directeur du pôle Lille Métropole. Sur une surface de 25 000 m², la maternité villeneuvoise, ultra-moderne, propose aux futures mamans le programme baptisé MYNA, une prise en charge personnalisée en fonction des attentes des parents. Visite, ateliers et services gratuits, la maternité assure également un suivi avant, pendant et après la grossesse. La direction table sur un objectif de 2 500 naissances annuelles pour la première maternité privée de la région.

 

Le pôle gériatrique à Tourcoing. Face au vieillissement de la population, le pôle Lille métropole a décidé de regrouper les services gériatriques dans un seul et même établissement. C’est à la clinique du Val-de-Lys à Tourcoing – d’une capacité de cent lits – que seront pris en charge les patients âgés. «La gériatrie était un peu partout sur l’agglomération. Désormais, à partir de mi-mars, on aura un établissement uniquement dédié à la prise en charge des patients âgés en service de soins et de réadaptation. Une première sur la Métropole !», se félicite François Guth.

 

Le CELIOBE de la Louvière destiné aux obèses. Dans les Hauts-de-France, le taux d’obésité est supérieur aux autres régions métropolitaines et représente un véritable fléau. Pour faire face à ce phénomène grandissant, le pôle Lille Métropole s’appuie sur son centre libéral de prise en charge de l’obésité. L’idée ? Attirer tous les patients atteints d’obésité vers le CELIOBE afin de coordonner leurs parcours, leur proposer une activité physique adaptée ainsi que l’accès à un psychologue et un nutritionniste. «Nous nous assurons qu’il y a bien un volet médical de la prise en charge et pas seulement chirurgical. Avant l’opération, il y a d’autres solutions.» Jean-Louis Bosse, le chirurgien prenant en charge le plus de patients obèses sur la Métropole, rejoindra d’ailleurs le projet en février 2017.

 

Perspectives d’avenir. Le projet médical, qui se veut «global et pluridisciplinaire», est écrit en collaboration avec le corps médical. «Nous devons réfléchir aux prises en charge de demain, et ce, pour tous les services médicaux. C’est un projet qui s’inscrit sur le long terme et qui englobe les dix prochaines années», note l’intéressé. Les nouvelles technologies et le numérique participent bien entendu au projet et le pôle Lille Métropole entretient d’ailleurs des liens avec les start-up d’Eurasanté. Pour l’heure, la priorité reste l’écriture du projet médical diversifié pour répondre au mieux aux attentes de la population.

 

Ramsay dans la métropole lilloise en chiffres

 

  • 11 établissements

  • 160 000 patients annuels

  • 2 200 salariés

  • 700 médecins libéraux