José Derycke, président de Maxxing

« Participer à la transformation du commerce physique »

Publié dans l'édition Nord N. 8819 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

À 58 ans, José Derycke n’est toujours pas rassasié. Pourtant, son entreprise composée de 75 salariés réalise aujourd’hui 10 millions de chiffre d’affaires et figure dizième au classement Expansion des plus belles sociétés françaises . « Ce n’est que le début de l’aventure« , glisse le Nordiste qui a commencé comme « petit vendeur » de caisses enregistreuses Casio. « Je faisais du porte à porte et j’ai participé à un concours où il fallait vendre le plus de caisses enregistreuses. J’ai fini meilleur commercial d’Europe avec 40% d’avance sur le deuxième », se rappelle le natif du bassin minier. À 29 ans, il fonde sa propre société, Mapping, le premier logiciel de gestion de fond de page. « Personne ne le faisait à l’époque, pourtant il y avait un vrai besoin client. » Ayant beaucoup de mal à s’imposer en France, José Derycke se tourne alors vers le pays voisin. « J’ai eu la chance de m’imposer chez IBM Belgique, ce qui nous a ouvert les portes de la France, de l’Europe et, des années plus tard, du monde, en figurant dans le catalogue mondial d’IBM« , raconte le chef d’entreprise.

Maxxing entre dans la cour des grands. Après plusieurs rebondissements, notamment le redressement de Mapping, José Derycke rebondit avec Maxxing, solution de fidélisation, de gestion et d’animation de la relation client omnicanal et en temps réel. « Etre patron d’une boîte informatique est un sacré périple économique, un sacré défi par rapport à toutes les mutations technologiques qu’a connues l’informatique », estime le nordsite. Il parvient à séduire des grands comptes, à l’image de Total, Auchan ou encore La Redoute, et s’allie avec des partenaires reconnus comme Sopra et Capgemini. « Le commerce physique est obligé de se transformer et Maxxing participe à cette transformation. Les utilisateurs et les technologies sont bien plus en avance que les retailers et les consommateurs en ont marre de se faire avoir, il faut arrêter avec la guerre des prix« , déclare le patron de la société au slogan percutant : “Faites l’amour à vos clients, pas la guerre des prix ». Cet hiver, Maxxing a franchi un nouveau cap de son développement avec la signature d’un partenaire de renom, Salesforce, le leader mondial des logiciels de la relation client. « Etre choisi pour être leur produit mondial est encore plus incroyable que d’avoir été référencé il y a dix ans au catalogue monde d’IBM. Mais la chance ne vient pas toute seule, elle se provoque« , estime le natif d’Houdain. Désormais dans la cour des grands, le logiciel est perçu comme le moteur d’offre et de fidélité le plus fiable, robuste et rapide du monde. Une chose est sûre, l’ascension de Maxxing ne s’arrêtera pas là.

D.R.

José Derycke au cœur du showroom situé au rez-de-chaussée du siège de l'entreprise et qui a déjà accueilli 3 200 visiteurs.