Ce jeudi 9 mars à la CCI Littoral Agence de Dunkerque

Aux « 24 h pour l’emploi et la formation », des « centaines d’opportunités à saisir »

Publié dans l'édition Nord N. 8820 par

En plus de la préparation en amont sur le site 24h-emploi-formation.com proposée aux candidats, ce forum de recrutement leur propose pour cette huitième édition une nouveauté : des mini-entretiens filmés destinés à la trentaine d’employeurs et structures de formation participants.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Le forum de recrutement multisectoriel «24 h pour l’emploi et la formation» du bassin dunkerquois se tient ce jeudi 9 mars à l’agence de Dunkerque de la CCI Littoral. Un peu plus de 2 000 visiteurs sont attendus. Chez L4M, la PME lilloise organisatrice, on parle de «centaines d’opportunités à saisir». Une 8ème édition «pleine de promesses» sachant que la précédente s’était traduite par 240 entretiens post-forum. Aux candidats, L4M n’a de cesse de souligner l’importance de la préparation en amont. Le site Internet 24h-emploi-formation.com en ligne quelques semaines avant le forum est destiné à cette fin. Mais la grande nouveauté mise en place cette année pour favoriser l’embauche des candidats c’est ce que l’on pourrait appeler «opération mini-entretiens de présentation filmés» initiée par L4M en partenariat avec la PME lilloise Mon CV Vidéo (voir encadré).

Gros employeurs présents. Quelques gros employeurs recrutent ce 9 mars à l’agence de Dunkerque de la CCI Littoral. EDF qui vient au forum avec sa filiale Dalkia propose 50 offres en alternance pour la rentrée prochaine. «Des contrats en alternance et de professionnalisation pour des diplômes d’ingénieur, de BTS et de Bac Pro, indique Gaëlle Colmant, chargée de mission RH à la délégation régionale d’EDF. Les 50 offres concernent essentiellement des métiers techniques mais aussi des métiers de la communication et ressources humaines. Ces offres sont destinées à un public plus élargi en termes d’âge puisque les Hauts-de-France figure parmi les régions choisies pour expérimenter le dispositif de l’apprentissage jusqu’à 30 ans.» En effet, en application d’un décret en décembre dernier, sept régions ont été désignées pour expérimenter jusqu’en 2019 l’apprentissage jusqu’à 30 ans au lieu de 25 ans avant une possible généralisation à toute la France à partir de 2020. EDF a embauché en région l’an dernier 46 de ses alternants. Chez l’électricien on fait savoir que «25% des postes sont réservés aux alternants sortants. »

Autre gros pourvoyeur d’emplois ce 9 mars, OVH. L’hébergeur Internet roubaisien veut recruter essentiellement des conseillers techniques, des administrateurs systèmes et des développeurs. «Nous recrutons énormément cette année parce que nous avons une grosse extension en France et dans le monde», affirme-t-on chez OVH. Rien que pour nos datacentres de Roubaix nous recrutons entre 200 et 300 personnes cette année. Et 600 personnes dans toute la France.»

 

 

ENCADRE : « Le mini-entretien filmé, c’est du gagnant-gagnant »

 

Jérôme Michalak, cofondateur de Mon CV Vidéo, PME lilloise qui va réaliser des mini-entretiens filmés de candidats aux « 24 h pour l’emploi et la formation ». Des mini-entretiens gratuits pour le candidat et remis ensuite aux recruteurs présents.

La Gazette Nord – Pas-de-Calais. Qu’apporte de plus un mini-entretien filmé à candidat et à un recruteur ?

Jérôme Michalak. Nous partons de deux constats. Sur un salon tel que les « 24 h pour l’emploi et la formation », chaque entreprise rencontre énormément de candidats sur la journée : 50 candidats à 70 voire 80.  Et ce n’est pas évident de se souvenir de chaque candidat par la suite. Le deuxième constat c’est du côté des candidats. Un candidat n’a pas toujours le temps de se présenter devant chaque entreprise car il y a des files d’attente. Le mini-entretien filmé c’est du gagnant-gagnant. Le candidat va pouvoir mieux se mettre en valeur que sur un premier contact classique. Et l’entreprise va pouvoir revoir un candidat vu sur son stand ou découvrir de nouveaux candidats qu’elle n’a pas eu la possibilité de voir.

 

De quoi va-t-il être question dans ces mini-entretiens ?

Avec L4M nous avons défini cinq questions-types qui reviennent souvent dans les entretiens d’embauche. Les candidats auront à se présenter, expliquer les raisons pour lesquelles ils sont venus aux «24 h pour l’emploi et la formation», expliquer pourquoi ils ont choisi tel métier etc. Et puis des questions personnelles sur les centres d’intérêt, les passions.

 

Combien de temps devrait durer un mini-entretien filmé et à combien de candidats pourriez-vous en faire le 9 mars ?

Le but ce n’est pas de mobiliser trop longtemps un candidat sur notre stand. Il faut compter une dizaine de minutes par candidat, explication des questions et passage devant la caméra compris. Nous ne pourrons pas en faire pour tous les 2 000 visiteurs attendus et ce n’est pas sûr que tous les visiteurs voudront se prêter au jeu. Le but serait de filmer un mini-entretien toutes les quinze minutes.